La chroniqueuse aux propos choquants sur une mère célibataire est licenciée par un de ses employeurs

La chroniqueuse aux propos choquants sur une mère célibataire est licenciée par un de ses employeurs
Capture d’écran, LCI

La chroniqueuse de l’émission 24h Pujadas sur LCI, Julie Graziani, a choqué les internautes en réagissant de manière violente à une conversation entre Emmanuel Macron et une citoyenne à Rouen. Élevant seule ses deux enfants et touchant le SMIC (le salaire minimum en France), cette dame s’est adressée au président français en déclarant que « les aides ne sont pas terribles » pour les personnes dans sa situation. « Je ne vois pas trop comment je peux m’en sortir », déclare-t-elle.

S

Sur le plateau de LCI, Julie Graziani s’en est prise à cette maman célibataire : « Mais je ne connais pas son parcours de vie à cette dame, qu’est-ce qu’elle a fait pour se retrouver au SMIC ? Est-ce qu’elle a bien travaillé à l’école ? Est-ce qu’elle a suivi des études ? Et puis si on est au SMIC, et bien il ne faut peut-être pas non plus divorcer dans ces cas-là. À un moment donné, quand on se rajoute des difficultés sur des difficultés, et des boulets sur des boulets, on se retrouve avec des problèmes », lance-t-elle carrément, sous les regards choqués de ses collègues.

Julie Graziani ne s’est pas excusée pour ces propos. Le magazine l’Incorrect, pour qui elle travaillait comme éditorialiste, a annoncé son licenciement. « Il apparaît que depuis ce triste passage, et malgré nos conseils et objurgations, Julie Graziani n’a pas pris conscience le moins du monde du caractère scandaleux de ses mots, et au contraire s’enferre dans un dédain plus que macronien pour ‘ceux qui ne sont rien’, en témoignent ses messages et vidéos sur twitter par exemple. », peut-on lire sur le site de l’Incorrect.

Sur le même sujet
France
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le duo d’informateurs, Joachoim Coens et Gerorges -Louis Bouchez, à leur arrivée chez le roi ce lundi.

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

  3. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite