Europa League: le Standard arrache la victoire face à Francfort grâce à Lestienne (2-1, vidéos)

Le Standard peut toujours croire en la qualification pour les seizièmes de finale de l’Europa League. Jeudi contre l’Eintracht Francfort, les Liégeois se sont imposés 2-1 dans ce match de la 4e journée du groupe F. Zinho Vanheusden a ouvert le score (56e) et Filip Kostic a égalisé sur coup franc (65e) mais Maxime Lestienne, monté au jeu, a donné la victoire a Standard dans les arrêts de jeu (90e+4). Au classement, le Standard compte six unités, comme son adversaire du soir.

Après le partage entre le Vitoria et Arsenal (1-1) mercredi au Portugal, les Gunners sont toujours en tête du groupe avec 10 unités. Suivent le Standard et Francfort avec six unités alors que Guimaraes est bon dernier (1 pt).

La cinquième des six journées verra les Rouches se déplacer sur la pelouse du Vitoria le jeudi 28 novembre alors qu’Arsenal accueillera Francfort dans le même temps.

Les temps forts :

11e : Débordement sur le flanc gauche de Francfort. Le ballon est remisé de la tête en retrait par Da Costa pour Andre Silva qui tire, mais droit sur Bodart.

16e : Francfort domine légèrement et n’hésite pas à frapper au but. Andre Silva s’essaie à son deuxième tir, cette fois des 30 mètres, mais sans cadrer.

23e : Long ballon en profondeur de Hinteregger qui dans le dos de la défense liégeoise trouve Mendes Paciencia. L’attaquant décoche un tir immédiat mais trop croisé pour être cadré.

34e : Enfin le Standard ! Avec Amallah qui écarte joliment vers la droite pour trouver Fai qui remise en retrait pour Cimirot, le médian bosniaque frappe, mais le tir passe un rien à côté.

35e : Réplique immédiate de Francfort avec un contre rondement mené par Hasebe et un premier centre dont la reprise est loupée par Sow, puis un second centre de Kostic qui trouve la tête d’Andre Silva. Mais la reprise fulgurante du Portugais trouve le poteau du but de Bodart.

38e : Amallah revendique le coup franc qui est décalé sur la gauche. Il enroule une frappe du droit. L’envoi est cadré, mais est capté relativement facilement par Ronnow. La partie s’anime enfin quelque peu.

42e  : Amallah accélère, efface trois défenseurs de l’Eintracht et glisse le ballon vers Carcela dans le rectangle. Mais le Belgo-Marocain ne parvient pas à contrôler ce bon ballon. L’Eintracht peut se dégager.

44e : Fai passe un bon ballon pour Bastien qui le dévie dans le dos de la défense de l’Eintracht. Cop surgit et tend le pied en pleine extension, mais le ballon manque le cadre de quelques centimètres. Pas de chance pour le Standard.

54e : Enfin une séquence pression du Stantard qui accule Francfort dos au but. Vanheusden qui s’est avancé aux 30 mètres allemands décoche un tir tendu. Mais Ronnow est à la bonne place.

56e : But pour le Standard ! Amallah donne le coup de coin et trouve la tête d’Emond au premier poteau. Le Gaumais dévie devant le but et Vanheusden surgit pour trouer Ronnow ! C’est 1-0.

60e : L’Eintracht laisse passer le ballon de l’égalisation. Un centre banane de Kostic trouve Mendes Paciencia totalement démarqué au point de penalty. Mais le Portugais rate son contrôle et permet à Bodart de s’emparer du ballon.

61e : A nouveau Kostic qui met un pont à Vanheusden avant de débouler sur 40 mètres, avant de buter sur Bodart qui est bien sorti.

66e : But pour Francfort ! Sur le coup franc, Kostic enveloppe bien le ballon pour contourner le mur et placer le ballon hors de portée de Bodart ! C’est 1-1.

72e : Coup franc axial juste devant le rectangle. Kostic enlève trop sa frappe qui passe deux bons mètres au-dessus de la transversale du but liégeois.

77e : Enfin un geste technque de Carcela qui dans le rectangle efface un, puis deux défenseurs Allemands avant de tenter de trouver Emond latéralement devant le but. Mais Hasebe est à la bonne place pour couper la passe et dégager.

87e : Un centre d’Emond trouve Lestienne dans le rectangle. Mais la reprise de la tête de Lestienne manque de puissance pour inquiéter Ronnow.

90e+3 : Un centre puissant de Fai est contrôlé difficilement par Emond dans le rectangle, mais le Gaumais réussit à pivoter et à frapper, il manque de peu le cadre.

90e+4 : But pour le Standard ! Incroyable ! Alors que le Standard paraissait se résigner au match nul, un ballon dévié par Oulare trouve Lestienne dans le rectangle. Le Mouscronnois fusille Ronnow et offre la victoire à son équipe !

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10838727-107

    La Une choquante du Corriere dello Sport sur Lukaku: gratuit et attiseur de haine

  2. B9721767720Z.1_20191130001105_000+G4NF11L67.2-0

    Philippe Close sur le chaos à Bruxelles: «Du monde dans le centre-ville? Une bonne nouvelle!»

  3. Le fantasme des apôtres de la sécurité publique
: plus on pourra scanner les foules et identifier des suspects, plus la criminalité reculera. Encore faudrait-il que le système soit performant.

    Grand format – Le délit de sale gueule de la reconnaissance faciale

La chronique
  • L’éclipse du soft power américain

    Samedi dernier, le New York Times a répondu sèchement au gouvernement chinois, qui avait traité de fake news les informations que le journal avait publiées sur la persécution des minorités musulmanes dans le Xinjiang, alors que ces révélations, accablantes, étaient fondées sur des documents internes du régime. Habituellement très pondéré, l’éditorialiste n’a pas hésité à faire le parallèle avec l’époque nazie, « lorsque Hitler parlait de la Lügenpresse, la presse menteuse, pour discréditer le journalisme indépendant ».

    Sa cible réelle, toutefois, était Donald Trump, accusé d’user et d’abuser de l’expression fake news pour vilipender les médias qui le dérangent, au risque de servir d’alibi aux régimes autoritaires qui verrouillent l’information. « Quand un président américain attaque la presse indépendante, les despotes s’empressent de l’imiter », notait le journal, en évoquant une kyrielle de pays, de la Russie au Burundi, qui ont trouvé dans le spectre des fake news une justification très commode de leurs attaques contre les médias...

    Lire la suite

  • La participation au secours de la démocratie

    La démocratie n’est plus une évidence. Accablée de toutes les impuissances du monde, elle ne s’impose plus comme un système légitime et efficace. Boucs émissaires : les élus, en lesquels les électeurs ont de moins en moins confiance. C’est donc la démocratie représentative qui semble en crise. Et la démocratie participative qui semble l’issue.

    Réconciliera-t-on le citoyen avec la politique en l’y intégrant ? C’est le pari de celles et ceux qui multiplient les initiatives de participation...

    Lire la suite