Maxime Lestienne, buteur pour le Standard face à Francfort: «J’espère rester sur ma lancée» (vidéos)

©Belga
©Belga

Maxime Lestienne a délivré le Standard ce jeudi soir à Sclessin face à Francfort. Avec son but dans les arrêts de jeu, il a offert une victoire précieuse aux Rouches en Europa League.

« J’ai vu qu’il y allait avoir un long ballon sur Obi, et on connaît sa qualité », explique Lestienne au sujet de son but au micro de la RTBF. « Je savais que le ballon pouvait arriver dans mes pieds et voilà, j’ai marqué. On a gagné, je suis content. Je pense que je ne me suis pas encore fait pardonner pour toutes les occasions que j’ai ratées la semaine passée et les matches précédents mais aujourd’hui je suis content surtout pour la victoire et maintenant l’ambiance, les supporters, ça fait du bien. La première mi-temps était un peu calme, en deuxième tout le monde s’est réveillé et quand on a le douzième homme avec nous, on ne peut que faire de bonnes choses. »

Un but qui fait du bien pour Lestienne, dont le rendement est en dent de scie. « En début de saison tout allait bien, tout rentrait. Puis il y a eu un petit creux, je manquais de réussite et peut-être de concentration. Aujourd’hui c’est rentré, j’espère rester sur ma lancée. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  2. La princesse Diana, le 12 juin 1997.

    Archive: avant Harry, sa mère Lady Diana avait aussi perdu le statut d’altesse royale

  3. Emir Kir ne sait pas encore s’il introduira un recours contre la décision du Parti socialiste bruxellois.

    Le PS bruxellois tente d’éteindre l’incendie Kir

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite