Hong Kong: décès d’un étudiant qui avait chuté lors d’émeutes

Hong Kong: décès d’un étudiant qui avait chuté lors d’émeutes
Reuters

Un étudiant hongkongais tombé le weekend dernier d’un parking à étages lors d’affrontements entre la police et les manifestants est décédé vendredi et aussitôt les manifestants ont appelé à des veillées funèbres à travers tout le territoire. Ce décès pourrait aggraver les tensions dans l’ex-colonie britannique après cinq mois de mobilisation, avec des actions quasi-quotidiennes et de plus en plus violentes, pour dénoncer l’ingérence de Pékin et exiger des réformes démocratiques.

Le décès d’Alex Chow, un étudiant en informatique de 22 ans, a été officiellement constaté vendredi matin à 08h09 (01h09 à Bruxelles), a confirmé l’hôpital Queen Elizabeth. L’étudiant avait été conduit inconscient à l’hôpital très tôt lundi matin à l’issue d’une nuit d’affrontements entre la police et les manifestants dans le quartier de Tseung Kwan O, à l’est de Hong Kong.

Alex Chow avait été retrouvé gisant inconscient dans une flaque de sang à l’intérieur d’un parking à proximité duquel la police avait tiré des gaz lacrymogènes, répliquant à des manifestants qui lançaient des objets depuis le bâtiment. Les circonstances de la chute de cet étudiant, qui avait pris part au mouvement en faveur de la démocratie, ne sont pas claires et font l’objet de controverses.

Alex Chow étudiait à l’Université des sciences et technologies de Hong Kong où se tenait vendredi matin une cérémonie de remise de diplômes. Le directeur de l’université, Wei Shyy, a interrompu le déroulement des événements pour annoncer la mort du jeune homme et appeler à observer une minute de silence. Quelques heures plus tard, différents forums en ligne coordonnant le mouvement de protestation sans véritable leader ont invité la population à venir avec des bougies participer vendredi soir à des veillées pour rendre hommage à l’étudiant.

Des camarades de classe ont veillé toute la semaine 24 heures sur 24 Alex Chow alors que les médecins mettaient tout en oeuvre pour le sauver. Il aurait subi deux interventions chirurgicales afin de réduire un oedème au niveau de son cerveau, ont indiqué des sources à l’AFP.

Une recrudescence de la violence

Les manifestants affirment que la victime est tombée après être montée sur le parapet d’un des étages du parking afin d’échapper aux gaz lacrymogènes tirés par la police à l’intérieur du bâtiment. De leur côté, les responsables policiers reconnaissent avoir fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants à proximité du parking mais affirment que lorsque Alex Chow a été retrouvé, il y avait peu de gaz dans l’atmosphère. Ils ont également rejeté les accusations selon lesquelles ils auraient gêné l’intervention des secours ou bloqué l’ambulance qui l’a transporté à l’hôpital.

Depuis une semaine, les actes violents se sont multipliés à travers le territoire. Samedi, les forces de l’ordre et les manifestants ont bataillé des heures durant, après que des milliers de personnes furent descendues dans la rue pour un défilé non autorisé.

Le lendemain, une attaque au couteau avait fait cinq blessés, dont un responsable politique local militant pour plus de démocratie qui a eu l’oreille coupée. Mercredi, un homme politique hongkongais pro-Pékin a été blessé lors d’une attaque au couteau. Xu Luying, porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et Macao, a qualifié les protestataires hongkongais les plus radicaux de « gangsters », a rapporté l’agence de presse officielle chinoise Xinhua.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©News

    Anderlecht: lettre aux aveugles selon l’évangile de Saint-Vincent

  2. d-20181122-3PU9H0 2018-11-22 20:26:06

    Benoît Lutgen: «Les commémorations, ça rappelle ce qui s’est passé dans les années 30, et ce qui se passe aujourd’hui»

  3. Les arrestations ne sont pas indicatrices du nombre de migrants en transit
: certains migrants ont pu être interpellés dix fois sur l’année, d’autres jamais.

    Le nombre d’arrestation de migrants en transit en hausse de 37% en 2018

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Allez, allez, une seule issue à la crise fédérale: oser le schwung!

    On ne peut pas dire que les planètes sont bien alignées pour la petite Belgique. Cela fait un an que nous sommes sans gouvernement, six mois qu’on a voté, avec deux nouveaux informateurs qui tentent de trouver une sortie de crise – le Graal, on n’y croit plus – et le sondage que nous publiions ce week-end donnait pour la première fois de notre histoire une domination des partis nationalistes séparatistes dans le groupe linguistique néerlandophone qui pèse désormais près du tiers du Parlement fédéral.

    ...

    Lire la suite