NBA: Gordon Hayward porte les Celtics face aux Hornets (vidéo)

NBA: Gordon Hayward porte les Celtics face aux Hornets (vidéo)
AFP

Arrivé à Boston au début de la saison 2017-2018 de la NBA, l’ailier shooteur Gordon Hayward s’était grièvement blessé dès son premier match à Cleveland. Après une année de galère et une autre à retrouver son niveau, l’ancien joueur de Utah récompense enfin les Celtics de leur patience. Jeudi soir, il a été impérial au cours de la victoire 108-87 face à Charlotte. Hayward a rendu une fiche personnelle riche de 20 points, 10 rebonds et 6 assists. Il n’est pas étranger au très bon début de Boston, premier à l’Est avec un bilan de 6 victoires (consécutives) et une défaite. Depuis le début du championnat, il tourne à 20,3 pts, 7,9 reb, 4,6 ast à 56 % de réussite et 44 à 3 points.

Le match entre les deux bonnes surprises de ce début de campagne a tourné à l’avantage de Miami qui s’est imposé à Phoenix 108-124. Les Suns voient du coup leur série de trois succès prendre fin. Ils reculent de la 4e à la 7e place à l’Ouest avec un bilan de 5 victoires, 3 défaites. Le Heat, qui a eu raison de s’offrir cet été les services de Jimmy Butler se retrouve, 2e à l’Est (6 v.-2 d.). L’ancien joueur de Chicago et Philadelphie a marqué 34 points, son record depuis son arrivée à Miami.

Les Los Angeles Clippers vont payer cher le fait d’avoir vu Kawhi Leonard briller face à Portland (107-101). Mis au repos, sur blessure, la veille dans le match phare contre Milwaukee, le MVP des finales la saison dernière a marqué 27 points et 13 rebonds en 33 minutes de jeu. Une prestation qui permet aux Clippers d’occuper la 4e place à l’Ouest (6 v.-3 d.).

« Je pense que Kawhi a déclaré qu’il ne s’était jamais senti mieux. C’est notre travail de s’assurer qu’il le reste. C’est important. Mais il a joué beaucoup de minutes en play-offs l’an dernier », avait souligné Rivers mercredi après le revers devant les Bucks (124-129). « Donc, ce n’est pas exactement un souci de santé, même si cela l’est à certains égards. Nous voulons qu’il continue à se sentir mieux et à aller mieux. » La NBA n’a pas apprécié et a infligé 50.000 dollars d’amende aux Clippers. La Ligue avait accepté que Leonard ne joue pas mercredi le match retransmis au niveau national puisque selon son équipe « Klaw » était « blessé ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. En tenant plus de 200 meetings dans la région, Salvini avait transformé le scrutin en un référendum sur sa personne dans l’espoir d’exiger des élections anticipées en cas de victoire.

    Élections en Italie: après un échec cuisant, Salvini va devoir revoir sa stratégie

  2. 06749896

    Billie Eilish, 18 ans, présent et avenir de la pop music

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Brux-ils Brux-elles : une priorité, la lutte contre les discriminations

    En filigrane de l’affaire Kir ne pouvait-on lire un peu de communautarisme ? Et faire le procès de l’un n’équivalait-il pas à ouvrir celui de l’autre ? La question s’est posée lors de chacune des (nombreuses) discussions avec des élus, socialistes mais pas que, des experts, de la communauté turque mais pas que… Avec, à plusieurs reprises, cette réponse, cinglée : « c’est le procès de la diversité que vous faites, et ça, c’est hors de question ». Non, il n’était, évidemment pas question de faire le procès de la diversité. C’est donc que le terme était mal choisi…

    Apparu dans la langue française au cours des années nonante, le mot « communautarisme » se hisse régulièrement dans les statistiques hautes d’occurrence sur le web et fait l’objet de nombreuses recherches académiques. Fabrice Dhume, sociologue, chercheur à Paris Diderot, s’est livré à une véritable enquête sur ce qu’il qualifie « de...

    Lire la suite

  • La leçon des «Sardines»: le populisme n’est pas une fatalité

    On dit souvent que l’Italie constitue le laboratoire politique de l’Europe. Et en Italie, Bologne apparaît comme le laboratoire du laboratoire. C’est dans la capitale émilienne, en effet, que le Parti communiste avait pris, à l’époque, ses distances avec Moscou. C’est là aussi que Romano Prodi avait inventé « l’Olivier », l’union de la gauche copiée un peu partout sur le continent. C’est là, encore, sur la place centrale, que Beppe Grillo avait lancé...

    Lire la suite