Ce samedi, notre dossier spécial «1989-2019: un monde de murs»

Des gardes de l’Allemagne de l’Est, le 11 novembre 2019.
Des gardes de l’Allemagne de l’Est, le 11 novembre 2019. - AFP

Le 9 novembre 1989, le mur le plus célèbre du monde tombait à Berlin. Avec cet événement se développait un espoir d’un monde plus ouvert, plus tolérant après des années de Guerre froide. Mais trente ans plus tard, de nombreux pays ont érigé des barrières à leurs frontières. Et des murs invisibles (plafond de verre, frontière linguistique…) viennent nous diviser au quotidien. L’Europe, quant à elle, se barricade : à ses limites, comme en Bosnie où s’est rendue l’envoyée spéciale du Soir, des migrants y vivent dans des conditions de vie inhumaines dans l’espoir d’atteindre leur eldorado.

► Retrouvez notre dossier sur plus.lesoir.be tout le week-end ainsi que dans les librairies ce samedi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous