Formation fédérale: «Comment le VLD peut supporter la dérive outrancière de la N-VA?», lance Maingain

Formation fédérale: «Comment le VLD peut supporter la dérive outrancière de la N-VA?», lance Maingain
Dominique Duchesnes

Ce vendredi, le président de Défi sortant, Olivier Maingain, s’est exprimé dans les colonnes de L’Echo. Il a assuré que Défi « prendrait ses responsabilités », en cas de nécessité pour « donner un confort à une majorité arc-en-ciel avec nos 2 sièges ». À l’heure actuelle, l’Open VLD et le CD&V souhaitent toujours privilégier une formule incluant la N-VA.

Formation fédérale : Jean-Luc Crucke n’exclut pas une alliance entre le MR et la N-VA

« Le risque pour ces deux partis, c’est de n’être que dans la dépendance de la N-VA. Car cette logique fait de la N-VA le parti dominant », a déclaré Olivier Maingain à notre confrère. Il « n’arrive pas à comprendre comment le VLD peut supporter la dérive nationaliste, extrémiste, outrancière de la N-VA, notamment sur le plan culturel et de l’identité. »

« Le VLD a une tradition d’ouverture au monde et ne peut se laisser enfermer dans le carcan idiot d’une identité racrapotée où la N-VA va jusqu’à exiger que les médias et le monde de la culture soient aux ordres de son projet nationaliste », a-t-il déploré soulignant que « la Flandre mérite mieux que ce projet. »

« Ceux qui auront le courage de sonner la rébellion seront les vrais vainqueurs à terme », a déclaré M. Maingain en passe de laisser la présidence de Défi.

Sur le même sujet
GouvernementPaul Magnette
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous