Accueil Les clés de l'actu

La santé du parc nucléaire (infographie)

Entre 2014 et 2015, nos centrales nucléaires ont tourné au ralenti. Les raisons sont multiples : sabotage, microfissures, ou prolongation tardive.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Il y a deux centrales nucléaires en Belgique : l’une à Doel, près d’Anvers, l’autre à Tihange, près de Huy. A Doel, la centrale compte quatre réacteurs nucléaires. A Tihange, il y en a trois. Tous ont été construits entre 1975 et 1985. Faites le compte : nos plus vieilles unités nucléaires ont aujourd’hui 40 ans. Il s’agit de Doel 1, Doel 2 et Tihange 1.

En moyenne, un réacteur nucléaire a une puissance de 1.000 mégawatts (MW), excepté Doel 1 et Doel 2, dont la puissance n’est « que » de 433 MW. Au total, le parc nucléaire belge a donc une capacité de près de 6.000 MW. Si l’ensemble du parc tourne pendant 1 heure, il produira 6.000 mégawattheures (MWh). S’il tourne pendant un an, avec quelques arrêts prévus pour l’entretien, il peut produire plus de 45 millions de MWh, soit plus de la moitié de la consommation électrique de notre pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les clés de l'actu

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs