Franky Vercauteren satisfait de la mentalité d’Anderlecht à Zulte Waregem (1-2): «On est resté solide plutôt que de couler après le but encaissé»

WAREGEM, BELGIUM - NOVEMBER 8 : Franky Vercauteren head coach of Anderlecht and Francky Dury head coach of Zulte Waregem pictured during the Jupiler Pro League match between SV Zulte Waregem and RSC Anderlecht on November 08, 2019 at the Regenboog stadium in Waregem, Belgium, 8/11/2019 ( Photo by Nico Vereecken / Photo News
WAREGEM, BELGIUM - NOVEMBER 8 : Franky Vercauteren head coach of Anderlecht and Francky Dury head coach of Zulte Waregem pictured during the Jupiler Pro League match between SV Zulte Waregem and RSC Anderlecht on November 08, 2019 at the Regenboog stadium in Waregem, Belgium, 8/11/2019 ( Photo by Nico Vereecken / Photo News - Photo News

Interrogé au micro de Proximus au terme de la rencontre, Franky Vercauteren s’est montré satisfait de la victoire de ses joueurs sur la pelouse de Zulte Waregem, même si tout n’était pas parfait : « On a été bien à certains moments aujourd’hui, et moins bien à d’autres. Il nous reste du travail, mais on a bien rebondi et on s’est montré solide mentalement plutôt que d’accuser le coup et de couler après le goal encaissé. »

Buteur en tout début de rencontre, Nacer Chadli s’est lui aussi contenté des trois points, malgré certaines imperfections : « L’équipe a été bonne aujourd’hui, on savait que ce serait difficile et on a eu de moins bons passages dans la rencontre mais le plus important c’est les trois points. Ça nous est souvent arrivé de perdre en jouant bien, alors je préfère ça. On a eu beaucoup d’occasions en première période et on aurait pu tuer le match. Au final, ils sont restés accrochés mais on a su relever la tête après le 1-1, c’est le plus important. »

Un manque d’efficacité également souligné par Saelemaekers, qui aurait voulu voir son équipe dérouler. « C’est vraiment dommage qu’on n’ait pas pu plier le match en première période, car on aurait ensuite pu dérouler en cas de 2-0. Mais comme je l’ai dit, ça s’est bien passé au final et les trois points sont très importants. On savait que c’était un match à gagner absolument », s’est ensuite réjoui le jeune ailier.

Gros bémol malgré tout : le goal encaissé par Anderlecht sur une nouvelle perte de balle défensive. Une situation que le coach des Mauves avait pourtant demandé d’éviter à tout prix : « J’avais demandé aux joueurs de ne pas prendre le moindre risque, mais ce n’est pas ce qu’on a fait sur le goal encaissé. »

« L’erreur sur le goal encaissé peut arriver à n’importe quelle équipe qui construit depuis l’arrière. Il faudra faire attention les prochaines fois », a toutefois tempéré Nacer Chadli.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Lukaku face à Bonucci, en octobre dernier à Milan.

    Par R.M.

    Italie

    Juventus - Inter Milan: un huis clos qui fait du bruit…

  • photo news

    Par Didier Schyns (avec Ph.Dw.)

    Standard

    SC Charleroi - Standard, un choc wallon pour l’honneur et le prestige

  • photo news

    Par GUILLAUME RAEDTS

    Anderlecht

    Depuis le début de saison, Anderlecht connaît des lendemains qui déchantent

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Environ un millier de personnes sont en quarantaine dans l’ouest de l’Allemagne vendredi, maintenant que le nombre de cas confirmés est passé à 53. La mesure s’applique au district de Heinsberg, très près de la frontière avec la Belgique.

    Le coronavirus bouleverse la planète

  2. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    La Bruxelles de 2050 germe aujourd’hui

  3. ELPais

    Hillary Clinton: «Les services secrets russes travaillent encore pour Trump»

La chronique
  • Allô, Alost?

    Allô, Alost ?

    Ouais, à l’eau…

    Et merci au Dieu de l’Ancien Testament d’avoir arrosé les comiques du coin ce dimanche de carnaval, on aurait dit les premières heures du Déluge. L’Ancien Testament est la Bible des Juifs. Ce qui souligne le pouvoir exorbitant de ces gens-là. La seule question que se posait Noé dimanche dernier était : qui de tous ces animaux laisser entrer dans l’Arche ? Aux dernières nouvelles, il a décidé de couler avec son rafiot.

    Dieu a fait l’homme à son image, paraît-il. Pourquoi l’homme d’Alost doit-il alors se cacher derrière des masques affreux ?

    Le nœud de cette affaire, c’est la définition de l’humour. Une quête impossible. Ce qui fait rire votre voisin et vous laisse de glace ou vous agace, est-ce de l’humour ? Bien sûr que oui car pour qui vous prenez-vous ? Pourquoi auriez-vous meilleur goût que votre voisin ?

    ...

    Lire la suite

  • Les dangereuses conséquences politiques du coronavirus

    Le coronavirus est d’abord et avant tout un défi sanitaire mondial, évidemment. Avec un questionnement scientifique et la mise en place nécessaire de mesures à la fois fortes et proportionnées pour endiguer l’épidémie. Mais la maladie, qui est installée désormais au centre de l’attention de toute la planète, est, et de plus en plus, un révélateur démocratique. Quand on voit, de Rome à Paris en passant par Pékin, comment le virus s’invite sur la scène politique et les dégâts qu’il y fait, on s’inquiète autant, si pas plus, à ce propos que...

    Lire la suite