Des milliers de Japonais acclament leur nouvel empereur lors d’un rare défilé impérial (photos et vidéo)

Des milliers de Japonais acclament leur nouvel empereur lors d’un rare défilé impérial (photos et vidéo)

Des milliers de personnes brandissant le drapeau japonais ont acclamé dimanche le nouvel empereur Naruhito et l’impératrice Masako, qui se sont élancés pour un rarissime défilé en décapotable à travers Tokyo, sous un grand soleil d’automne.

Ce premier défilé du couple impérial depuis leur mariage en 1993, perçu par le public japonais comme le point culminant des cérémonies d’accession au trône et l’une des très rares occasions de voir l’empereur, était à l’origine prévu le 22 octobre. Mais il avait été reporté par respect pour les victimes du typhon Hagibis, qui avait quelques jours plus tôt tué plus de 80 personnes et causé d’énormes dégâts.

Une partie du public avait campé toute la nuit pour s’assurer une bonne place le long du bref parcours de 4,6 km et d’une demi-heure seulement.

Vêtue d’une robe blanc crème et coiffée d’une tiare transmise par la précédente impératrice, Masako s’était placée peu avant le départ fixé à 15H00 au côté de son époux en costume occidental d’apparat dans une voiture noire de marque japonaise aux sièges blancs, remodelée pour l’occasion.

Le dispositif de sécurité était imposant des hélicoptères se faisant entendre dans le ciel limpide de Tokyo depuis le matin et la police avertissant quelques minutes avant le départ que les retardataires ne parviendraient pas à voir le défilé en raison de la durée des contrôles minutieux.

Des heures avant le moment du départ, de longues files d’attente se formaient pour passer les contrôles de sécurité sur les différents accès aux zones permettant de voir passer le cortège d’une cinquantaine de véhicules.

Naruhito, âgé de 59 ans, a officiellement succédé le 1er mai à son père mais une série de rituels et cérémonies ont eu lieu aussi le mois dernier et se poursuivaient en novembre et plus tard dans l’année. La cérémonie de proclamation de l’accession au trône, en présence de membres des familles royales et responsables politiques du monde entier, avait eu lieu le 22 octobre.

Sur le même sujet
Japon
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  2. Emir Kir ne sait pas encore s’il introduira un recours contre la décision du Parti socialiste bruxellois.

    Le PS bruxellois tente d’éteindre l’incendie Kir

  3. @News

    Philippe Albert revient sur Anderlecht – FC Bruges: «Avec Colassin, j’ai découvert un jeune talent avec beaucoup de culot»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite