L’Iran dit avoir découvert un champ de pétrole

Le président Hassan Rohani.
Le président Hassan Rohani. - AFP

L’Iran a découvert un nouveau champ pétrolier avec des réserves estimées à 53 milliards de barils de brut, soit près du tiers des réserves prouvées à ce jour, a annoncé dimanche le président Hassan Rohani.

Ce champ, d’une superficie de 2.400 kilomètres carrés et d’une profondeur de 80 mètres, est situé dans la province du Khouzestan (sud-ouest), a précisé M. Rohani, lors d’un discours diffusé par la télévision d’État. Le gisement s’étend de Bostan à Omidiyeh, deux villes de la province du Khouzestan, dans le sud-ouest de l’Iran, a-t-il ajouté.

« C’est un petit cadeau du gouvernement au peuple d’Iran », a ajouté M. Rohani alors que l’économie du pays souffre de l’effet des sanctions économiques rétablies contre la République islamique par les États-Unis depuis août 2018.

Selon la dernière édition du « Bilan statistique de l’énergie mondiale » publié chaque année par le groupe pétrolier britannique BP, l’Iran dispose des quatrièmes réserves prouvées de pétrole au monde, derrière le Venezuela, l’Arabie saoudite et le Canada, avec 155,6 milliards de barils.

Il existe plus de 40.000 gisements de pétrole dans le monde, les plus importants étant ceux de Ghawar en Arabie saoudite et de Burgan au Koweït. Ils contiennent chacun plus de 60 milliards de barils. La plupart des autres champs sont beaucoup plus petits.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) table sur une demande en pétrole de 1,2 million de barils par jour.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite