Agacé, Ronaldo a quitté le stade avant la fin du match de la Juventus (vidéos)

@News
@News

Les images télévisées ont montré Ronaldo, regard sombre, lâcher quelques mots en direction du banc de touche de la Juventus avant de rentrer directement aux vestiaires après avoir été remplacé par Dybala.

Et, selon Sky, il avait déjà quitté le stade quelques minutes avant le coup de sifflet final.

« Ronaldo, un problème ? Non, au contraire », a répondu son entraîneur Maurizio Sarri à une question d’un journaliste de Sky après le match.

« Déjà, je le remercie de s’être mis à disposition alors qu’il n’est pas dans une condition physique exceptionnelle. J’ai préféré le remplacer car il ne me semblait pas très bien. Mais il a tout fait pour être prêt à jouer », a ajouté Sarri.

« Être énervé de sortir, c’est la normalité. Ça vaut pour tous les joueurs, surtout ceux qui ont fait des sacrifices », a-t-il encore estimé.

Interrogé sur le fait de savoir s’il allait « tirer les oreilles » au Portugais, Sarri a répondu « non, il y a un seuil de tolérance avec ceux qui essaient de tout donner ».

« Cinq minutes de colère, ça me paraît normal. Ça fait aussi plaisir à un entraîneur de voir un joueur furieux de sortir. C’est plus le contraire qui m’inquiéterait », a-t-il ajouté, avant de donner plus de détails sur l’état physique de Ronaldo.

« Il a eu ce petit problème au genou, il a pris un coup à l’entraînement. Il a une petite gêne depuis. Il est dans un moment où il ne peut pas s’entraîner plus que ça. Il a du mal à frapper à 100 % », a-t-il dit.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. CLIMATE CONFERENCE COP25 MADRID WEDNESDAY

    COP25: les Belges proches d’un accord sur un plan climat insuffisant

  2. Charles Michel, président du Conseil européen, et Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.

    Le premier sommet européen de Charles Michel s’ouvre sur l’âpre bataille pour le climat

  3. Le modèle confédéral version N-VA soulève plusieuyrs objextions qui doivent impérativement être mises en débat.

    Carte blanche: «Confédéralisme: trois difficultés fatales?»

La chronique
  • Requiem pour M.

    Une femme blonde habillée de noir avec un collier de perles, embrasse le visage d’une jeune femme aux cheveux très courts, façon punk, allongée dans son cercueil. L’image est incroyable. Insoutenable pour certains, troublante pour d’autres. Très belle en fait, et forte, si forte. Cette photo, parue avec bien d’autres dans le New York Times en fin de semaine dernière est celle de Marieke Vervoort, athlète paralympique belge et multimédaillée. C’est Marieke qui est dans ce cercueil de bois, et c’est sa maman Odette qui l’embrasse, alors qu’elle vient juste de mourir. A sa demande. Par euthanasie.

    Cette photo d’une intimité absolue, les parents de Marieke l’ont découverte en même temps que les lecteurs du New York Times sur le site du journal, le jour de la publication d’un très long article qui raconte la mort désirée de l’athlète paraplégique, mais aussi des mois qui ont précédé cette fin de vie vécue comme une libération. Le dimanche, le journal américain a publié le récit complet dans un...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite