Elections en Bolivie: la police arrête la présidente du Tribunal électoral

La police a arrêté dimanche la présidente du Tribunal électoral de Bolivie sur ordre du parquet, qui enquête sur des irrégularités commises dans le scrutin d’octobre, a annoncé le commandant de la police, Vladimir Yuri Calderon.

«Nous souhaitons annoncer que, grâce à un travail minutieux de la police bolivienne, il a été possible d’arrêter la présidente du Tribunal électoral, Maria Eugenia Choque», a déclaré le chef de la police lors d’une conférence de presse, quelques heures après la démission du président bolivien Evo Morales.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous