NBA: Toronto met fin à la série de victoires des Lakers (vidéos)

©AFP
©AFP

Écartés de la liste des candidats au titre après le départ cet été de Kawhi Leonard, le MVP qui leur a permis de remporter le titre NBA en juin dernier, les Toronto Raptors continuent de surfer sur la vague du succès. Dimanche, les « Canadiens » sont venus mettre fin à la série de sept victoires des Los Angeles Lakers en gagnant 104-113 au Staples Center. Si les Californiens restent en tête à l’Ouest (7 v.-2 d.), ils sont rejoints par Denver vainqueur à Minnesota 98-100 après prolongation.

Toronto n’a pas souffert de l’absence conjuguée de son meneur Kyle Lowry (fracture du pouce gauche) et de son intérieur Serge Ibaka (cheville). L’arrière Fred VanVleet (23 pts, 10 ast, 7 reb) et l’ailier-fort Pascal Siakam (24 pts, 11 reb) ont été à l’origine de ce 7e succès en 9 rencontres des tenants du titre qui ne sont devancés à l’Est que par Boston (7 v.-1 d.). Toronto a fait basculer la rencontre après la pause (44-61). Le triple-double de LeBron James (13 pts à 5/15 aux tirs, 15 ast, 13 reb) et la présence malgré une douleur persistante à l’épaule d’Anthony Davis (27 pts, 8 reb, 4 blk, 2 stl) n’ont pu masquer le manque de profondeur de l’effectif des Lakers.

Beau duel de « numéro 5 » à Minneapolis. Si Karl-Anthony Towns (25 pts, 16 reb, 6 ast) a arraché la prolongation en faveur des T-Wolves, c’est bien le Serbe Nikola Jokic (20 pts, 6 reb, 7 ast) qui a inscrit le panier de la victoire à 2.4 secondes de la fin de celle-ci. Les Nuggets, dont tous les joueurs du cinq majeur a marqué au moins 13 points, ont ainsi remporté leur 4e victoire en cinq déplacements cette saison.

Un autre intérieur européen est en train d’éclore définitivement sur les parquets de la NBA le Lituanien Domantas Sabonis. Le fils du légendaire Arvydas tourne à 20 points, 9.8 rebonds et 4.1 assists depuis le début de saison. Indiana, qui a perdu ses trois premiers matchs, vient de gagner six de ses sept derniers. Dimanche, les Pacers ont battu Orlando 102-109.

Malgré un début de saison qui l’a obligé de jouer sept de ses dix premiers matchs en déplacement, Milwaukee confirme qu’il faudra encore compter sur les Bucks cette saison. Ils présentent un bilan de 7 victoires dont cinq au terme des six derniers duels. En bonne partie grâce au MVP Giannis Antetokounmpo. Le Grec a été décisif dimanche à Oklahoma City. Il a rentré 24 de ses 35 points après le repos, sans compter ses 16 rebonds dans le succès 119-121. Les Bucks (7 v.-3 d.) sont troisièmes à l’Est.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite