Paul Magnette sur la formation fédérale: «Certains points de convergence se dégagent»

Paul Magnette sur la formation fédérale: «Certains points de convergence se dégagent»
Belga

L’informateur royal Paul Magnette a tenu une conférence de presse ce lundi à la Chambre après avoir fait le point avec les différents partis politiques.

L’informateur a commencé par un court hommage en ce jour d’Armistice avant de continuer directement sur les résultats qu’il a obtenus après ses entretiens avec les représentants des différents partis politiques.

« Dire ce qu’on fait et faire ce qu’on dit, me semble essentiel d’où le fait que j’essaie d’être transparent », a déclaré l’informateur Magnette. Il a expliqué avoir travaillé de manière intensive depuis jeudi. « Après m’être entretenu avec Didier Reynders et Rudy Demotte, les ex-préformateurs, j’ai entrepris de voir les dix partis qui étaient ouverts au dialogue. »

« Neuf partis sur les dix n’excluent pas de former une majorité », a affirmé Paul Magnette.

Plusieurs thématiques sont prioritaires pour l’informateur

D’après Paul Magnette cinq voire six sujets ressortent comme prioritaires pour chacun des partis avec lesquels il s’est entretenu. La thématique qui reviendrait le plus souvent serait le taux d’emploi « pour une vie sociale épanouissante » et car c’est un point qui se retrouve également dans les objectifs des gouvernements régionaux, a indiqué Paul Magnette. C’est au niveau du budget que cela coincerait et où les partis ne se rejoindraient pas.

Les autres thématiques centrales pour les différents partis seraient la transition climatique, la croissance, la lutte contre la pauvreté, le fonctionnement de la justice et de la sécurité ainsi que la migration.

Pour la deuxième partie de sa mission Paul Magnette va soumettre des notes a l’ensemble des partis. Il souhaite grâce à cela mesurer le degré d’adhésion des partis aux propositions.

«L’ambiance de travail est excellente»

Paul Magnette fera, comme prévu, son rapport au Roi lundi prochain, le 18 novembre. L’informateur lui présentera l’avancée de ses consultations et se dit « disponible » pour continuer à creuser les différentes thématiques si le roi Philippe lui demande de poursuivre sa mission.

« L’ambiance de travail est excellente. Il y a du respect. Chacun des partis est d’accord sur la méthode. Nous procédons par étapes. Ça reste une mission très compliquée mais je peux vous confirmer que l’ambiance est constructive », a-t-il affirmé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite