Le Rallye d’Australie annulé en raison des incendies, Hyundai et Neuville champions des constructeurs

©Photonews
©Photonews

La situation catastrophique que vit actuellement la Nouvelle Galles du Sud à la suite d’incendies qui touchent plus de 100.000 hectares, a contraint les organisateurs du rallye d’Australie d’annuler la 14e et dernière manche du championnat du monde des rallyes. C’est en effet dans la région de Coffs Harbour, là où le feu fait tant de ravages, que devait se dérouler l’épreuve.

Il y a quelques heures encore, la direction de course envisageait de réduire fortement le kilométrage de la course et de limiter les reconnaissances à la seule journée de mercredi.

Très logiquement, les organisateurs ont décidé d’annuler l’épreuve. Voilà qui permet à Hyundai de décrocher son premier titre mondial chez les constructeurs. Un objectif que la marque coréenne tente d’atteindre depuis 2014.

« Nous n’allons pas faire la fête pour autant », a commenté Andrea Adamo, le team-manager de l’équipe. « Nous pensons aux victimes de ces incendies et aux milliers de pompiers qui se battent pour les circonscrire. »

Chez les pilotes, l’Estonien Ott Tänak (Toyota) avait déjà été titré il y a trois semaines à l’issue du Rallye de Catalogne. Il devance le pilote belge Thierry Neuville (Hyundai), qui termine deuxième pour la cinquième fois de sa carrière en WRC. Le Français Sébastien Ogier (Citroën), sextuple champion du monde en titre, termine sur la troisième matche du podium.

Pour l’instant, 600 écoles de Nouvelle Galles du Sud sont fermées. Le feu s’étale sur un périmètre d’un milieu de kilomètres et menace les premières habitations de Sydney.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le Williams et Kubica n’ont jamais répondu à l’attente...

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Formule 1

    Formule 1: Robert Kubica, une histoire bien triste

  • @AFP

    Par Thierry Wilmotte

    Formule 1

    Hamilton achève 2019 en beauté, les yeux déjà rivés sur 2020

  • PHOTONEWS_10814938-127

    Par Sébastien Close

    Formule 1

    Max Verstappen: «C’est devenu un peu ennuyant de voir Lewis Hamilton gagner»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Une touche d’humour dans la fin de campagne de Boris Johnson
: une vidéo parodiant le film «
Love actually
» et promettant, en pancartes «
détournées
», l’aboutissement du processus du Brexit.

    Les élections législatives au Royaume-Uni, un air de deuxième référendum Brexit

  2. Même s’ils ne le disent pas ouvertement, les deux informateurs privilégient l’arc-en-ciel élargi.

    Coalition fédérale: l’arc-en-ciel élargi au CD&V est en pole position

  3. CLIMATE CONFERENCE COP25 MADRID WEDNESDAY

    COP25: les Belges proches d’un accord sur un plan climat insuffisant

La chronique
  • Requiem pour M.

    Une femme blonde habillée de noir avec un collier de perles, embrasse le visage d’une jeune femme aux cheveux très courts, façon punk, allongée dans son cercueil. L’image est incroyable. Insoutenable pour certains, troublante pour d’autres. Très belle en fait, et forte, si forte. Cette photo, parue avec bien d’autres dans le New York Times en fin de semaine dernière est celle de Marieke Vervoort, athlète paralympique belge et multimédaillée. C’est Marieke qui est dans ce cercueil de bois, et c’est sa maman Odette qui l’embrasse, alors qu’elle vient juste de mourir. A sa demande. Par euthanasie.

    Cette photo d’une intimité absolue, les parents de Marieke l’ont découverte en même temps que les lecteurs du New York Times sur le site du journal, le jour de la publication d’un très long article qui raconte la mort désirée de l’athlète paraplégique, mais aussi des mois qui ont précédé cette fin de vie vécue comme une libération. Le dimanche, le journal américain a publié le récit complet dans un...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite