Météo: du vent, du froid et de la neige

Météo: du vent, du froid et de la neige
Belga

Des averses sont au programme de mardi après-midi, surtout à la mer et sur la moitié sud-est de la Belgique, prévoit l’Institut royal météorologique (IRM). Pendant les averses, le vent soufflera de 50 à 60 km/h. Un peu de neige fondante ou de grésil seront possibles sur les hauteurs de l’Ardenne. Pour ne rien arranger, un coup de tonnerre local ne sera pas exclu. Du côté thermomètre, les prévisions ne sont guère plus réjouissantes, avec 2 ou 3 degrés en haute Ardenne et 8 à 9 degrés dans l’ouest.

Le temps deviendra plus sec mardi soir mais en Ardenne, des nuages bas pourront localement limiter la visibilité. A la mer, une averse restera possible. L’accalmie sera de toute façon de courte durée car une nouvelle ligne d’averses traversera le pays pendant la nuit. Quelques chutes de neige pourront toucher l’Ardenne et un coup de tonnerre est encore prévu dans la région côtière. Les minima ne voleront guère haut : -1 degré dans les Fagnes et 6 degrés au littoral.

Une fin de semaine peu réjouissante

Mercredi, l’atmosphère demeurera instable, avec quelques averses résiduelles à caractère hivernal dans les Ardennes. Les températures ne varieront pas, avec des maxima compris entre 2 et 9 degrés. La fin de la semaine n’amène pas plus de réjouissance : une perturbation déferlera sur le pays jeudi et vendredi, avec des périodes de précipitations, parfois hivernales sur les hauteurs de l’Ardenne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 50710002

    Coronavirus: l’Italie sous cloche pour contenir l’épidémie, l’angoisse monte

  2. François Fillon et son épouse Penelope - ici, en décembre dernier -, risqent jusqu’à dix ans de prison.

    Face aux juges, François et Penelope Fillon risquent gros

  3. CULTURE AALST CARNIVAL ZONDAGSSTOET

    Alost: les mêmes caricatures antisémites en 2020, quel avenir pour ce carnaval?

La chronique
  • Lettre d’Europe: le continent englouti

    L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

    Des pêcheurs de la mer du Nord ont retrouvé des os de mammouth, de nombreux vestiges archéologiques sont apparus sur les plages, et des traces d’êtres humains ont même été observées sur les fonds marins. La montée du niveau de la mer survenue à la fin de la dernière glaciation a inondé cet espace et créé une terre fantôme. Cet Atlantide de la Préhistoire constitue une preuve irréfutable s’il en est de l’impact qu’a pu...

    Lire la suite

  • Alost, où le permis de rire rivalise avec la banalisation

    Alost a donc fait de la résistance, les carnavaliers et beaucoup d’Alostois revendiquant le « droit de rire de tout » après s’être placée sous la loupe mondiale en raison des caricatures antisémites admises lors de son carnaval de 2019. Ce dimanche, le trait a encore été forcé. Les personnages contestés de l’an dernier ont été réinjectés dans d’autres scénarisations. La figure séculaire du Juif avare, spéculateur, manipulateur, a encore été amplifiée en raison de la mise en cause universelle de ce sens de l’humour alostois...

    Lire la suite