Accueil Opinions Chroniques

La gauche française en capilotade

Le remaniement ministériel opéré par François Hollande la semaine dernière s’apparente à une farce. Le gouvernement hexagonal ne représente désormais plus que l’aile centristo-droitière du PS.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

François Hollande et les siens ne veulent pas d’élection primaire à gauche.

C’est une trahison de leurs propres engagements et une violation des statuts du Parti Socialiste. Mais, de leur point de vue, ils ont parfaitement raison.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs