Plaques de glace, précipitations hivernales…: une partie de la Belgique en alerte aux routes glissantes

Plaques de glace, précipitations hivernales…: une partie de la Belgique en alerte aux routes glissantes
PhotoNews

L’Institut royal météorologique a lancé ce mardi une alerte jaune aux conditions glissantes sur une partie de la Belgique. Cette nuit et mercredi matin, des plaques de glaces localisées ou de faibles précipitations hivernales pourront rendre les routes glissantes dans les régions au sud de la Meuse. Les provinces de Lièges, Hainaut, Namur et Luxembourg sont concernées. Cet alerte jaune prendra fin mercredi vers 12h.

Les prévisions météo de la semaine : froid, vent, pluie et neige

Ce mardi soir, le temps redeviendra temporairement plus sec dans l’intérieur avec des éclaircies dans le centre mais en Ardenne, des nuages bas pourront localement limiter la visibilité. Dans l’ouest, une averse demeurera possible. En cours de nuit, une nouvelle ligne d’averses transitera du littoral vers l’Ardenne, où quelques chutes de neige pourront être observées sur les hauteurs. Un coup de tonnerre restera possible dans la région côtière. Les minima se situeront de -1 degré dans les Fagnes à +6 degrés en bord de mer. Le vent sera modéré de sud-ouest, tournant entre l’ouest et le nord-ouest à la mer.

Demain mercredi, l’atmosphère restera instable avec quelques averses résiduelles à caractère hivernal en Ardenne, entrecoupées de périodes sèches avec des éclaircies. Les maxima atteindront de 2 à 3 degrés sur les sommets ardennais et 8 ou 9 degrés en plaine sous un vent généralement modéré de ouest à sud-ouest, s’orientant au sud en fin de journée.

Durant la nuit de mercredi à jeudi, le temps deviendra temporairement sec dans l’intérieur. À la mer, une ondée restera possible. En fin de nuit, la nébulosité augmentera à partir du sud-ouest et il s’en suivra de la pluie à partir de la frontière française. Au sud du sillon Sambre et Meuse, un peu de neige sera possible. Les minima seront compris entre 0 degré en Hautes-Fagnes et 5 degrés à la mer. Le vent sera généralement modéré, s’orientant du sud vers le sud-est.

Jeudi, une perturbation, associée à une dépression sur la Manche, atteindra nos régions à partir de la frontière française. Elle conduira à des périodes de précipitations, parfois à caractère hivernal sur les hauteurs de l’Ardenne. L’après-midi, le temps deviendra globalement plus sec. Les maxima seront compris entre 2 ou 3 degrés en Haute-Fagne et 7 ou 8 degrés en plaine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La menace est bien moins grave que d’autres maladies ou d’autres risques. La grippe saisonnière contamine bien plus de Belges que le coronavirus.

    Coronavirus: la Belgique évalue et se tient prête

  2. Entre 2.000 et 3.000 bovins sont vendus chaque semaine à Ciney.

    Le plus grand marché aux bestiaux du pays menacé de fermeture

  3. ballen 1

    Art: à la Centrale électrique, dans la tête de Roger Ballen

La chronique
  • La chronique de Véronique Lamquin: à Bruxelles, le Canal n’est pas une frontière

    Sur la carte, c’est un liseré bleu pâle, strié d’une vingtaine de traits plus ou moins gros. C’est qu’il y a des ponts qui charrient des bandes de circulation en mode entonnoir déversoir, comme Van Praet, d’autres qui ne supportent que des voies, de métro ou de train. Vingt traits d’union entre les deux rives, c’est peu, sur quatorze kilomètres… Sur la carte mentale de beaucoup de Bruxellois(es) c’est une frontière que l’on franchit par contrainte plus que par choix. Du moins dans un sens. Le passage vers l’ouest ne va pas de soi, dicté par un travail, un dîner, un concert, et non par réflexe. A l’inverse, la traversée vers l’est s’impose parce que le centre, c’est magnétique et que le sud, ça fait envie. Dans les discours, c’est une faille, avec tous les sens qui s’expriment. Une discontinuité qui s’est installée entre deux morceaux d’une même surface ; le point faible du propos urbain ; la cassure entre deux villes qui ne sont qu’une, Bruxelles.

    Cette ligne qui coupe la Région en deux, c’est le Canal – 60.000 personnes et 6,2 millions de tonnes de marchandises par an....

    Lire la suite

  • Coronavirus: un exercice de haute voltige

    L’épidémie de coronavirus est aussi une épidémie de questions qui restent sans réponse. D’où vient exactement la maladie ? Les autorités chinoises ont-elles tardé à la combattre ? Qui est le patient zéro à l’origine de son extension à l’Italie ? Et, surtout, sommes-nous vraiment prêts à affronter ce virus ?

    Deux mots caractérisent cette problématique : précaution et psychose.

    Devant l’urgence, le principe de précaution s’est imposé. Il...

    Lire la suite