Le Prix du livre européen récompense Jonathan Coe et Laurent Gaudé

Le Prix du livre européen récompense Jonathan Coe et Laurent Gaudé

Réuni ce mardi à Paris, le Jury du Prix du livre européen, présidé cette année par la cantatrice Barbara Hendrickx, a attribué les prix de sa treizième édition. Dans la catégorie roman, c’est « Le cœur de l’Angleterre » de l’écrivain britannique Jonathan Coe (Gallimard) qui a été consacré. Cette satire politique et sociale est une des premières œuvres de fiction mettant en scène le Brexit, mais qui, pour le jury, évoque de l’intérieur, le sentiment vécu par les Britanniques comme par tant d’autres populations européennes.

Comment en est-on arrivé là ? C’est la question que pose Jonathan Coe dans une chronique de l’histoire politique de l’Angleterre et de l’Europe des années 2010.

Dans la catégorie « Essai », c’est « Nous l’Europe. Banquet des peuples » de l’écrivain français Laurent Gaudé (Actes Sud) qui a été choisi. Le prix Goncourt (pour « Le soleil des Scorta ») écrit une sorte de poème/ode au projet européen, de l’Europe ancienne bouleversée par la révolution industrielle à l’Union européenne, belle utopie de l’après-guerre. Un texte en vers libres et une plume ardente avec lesquels Laurent Gaudé invite à la réalisation d’une Europe des différences, de la solidarité et de la liberté.

Les deux Prix seront remis le 4 décembre prochain au cours d’une cérémonie au Parlement européen. Le jury est composé de journalistes issus de 20 journaux européens, dont Le Soir.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20161121-GC9521 2020-01-18 14:54:13

    Emir Kir exclu du PS: les conséquences au fédéral et à Saint-Josse

  2. Les CPAS des grandes villes continuent à délivrer de nombreuses aides parce que la pauvreté s’y concentre.

    Quand les CPAS wallons aggravent la précarité

  3. Aux yeux de la Reine, la seule solution possible à la crise provoquée par la décision du couple de renoncer aux obligations royales était une séparation brutale mais claire.

    Epilogue Harry-Meghan: la Reine, William et Kate sont les grands gagnants

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite