Accueil Économie Mobilité

L’avenir du train, entre l’humain et la technologie

Train automatique, train autonome, train sans accompagnateur, train sans conducteur… Les technologies à l’étude ouvrent des possibilités. Mais il y aura un conducteur humain dans le train « autonome » de demain.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Comme pour tous les autres moyens de locomotion, la technologie ouvre des perspectives nouvelles pour le transport ferroviaire. On parle de voitures autonomes, de convois de camions connectés, des avions avec un seul pilote ou des taxis volants automatiques, de navires sans capitaine… Pour les trains, aussi, des possibilités existent. Plusieurs. Qu’il ne faut pas confondre. Ni négliger l’humain, dont la présence reste un atout, jusqu’à preuve du contraire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs