Enodia/Publifin: Julie Fernandez Fernandez succédera à Muriel Targnion à la présidence

Enodia/Publifin: Julie Fernandez Fernandez succédera à Muriel Targnion à la présidence

Il y a un mois, Muriel Targnion (bourgmestre de Verviers) annonçait renoncer à la présidence de l’intercommunale liégeoise Enodia (ex Publifin), poussée vers la sortie par son propre parti. Depuis, le PS galère pour lui trouver un(e) remplaçant(e), qui doit obligatoirement être un(e) élu(e) communal(e) (c’est la loi).

La fédération verviétoise ne veut plus du poste, et a refilé la patate chaude à Liège. Où un nom a fini par faire consensus, après quelques tergiversations : celui de Julie Fernandez Fernandez, échevine de la Cohésion sociale à la Ville (et ancienne secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées sous le gouvernement Leterme). Elle devrait être cooptée au CA d’Enodia de ce jeudi, et en prendre la présidence dans la foulée. Pour lui permettre d’entrer au conseil sur quota « PS liégeois » (où il n’est pas possible d’ajouter un siège), l’administrateur actuel Léon Campstein devra démissionner et lui céder sa place. Une information confirmée ce mercredi par l’intéressée.

Malgré un bon score personnel au scrutin communal de 2018, Julie Fernandez Fernandez n’avait pas demandé/obtenu de présidence d’intercommunale. Elle espérait plutôt, au moment de la « grande distribution » des postes, pouvoir cumuler son mandat de députée fédérale et celui d’échevine. Ce cumul lui ayant été refusé (elle a dû renoncer à son siège à la Chambre), la voici annoncée chez Enodia.

Sur le même sujet
PublifinLois et règlements
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous