Nombre record de demandes d’asile en Belgique depuis la crise migratoire de 2015

L’Office des étrangers, à Bruxelles.
L’Office des étrangers, à Bruxelles. - Pierre-Yves Thienpont

Le nombre de demandeurs d’asile continue d’augmenter ces derniers mois en Belgique, selon un nouveau rapport publié ce mardi par le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA). En octobre, 2.929 personnes ont introduit une demande d’asile, soit 300 demandes de plus par rapport à septembre.

Il s’agit d’un record du nombre de demandes d’asile par mois depuis la crise migratoire en Europe de 2015, indique De Standaard. A cette période, la Belgique comptait plus de 5.000 demandeurs d’asile chaque mois entre août et décembre. En janvier 2016, le chiffre fluctuait autour de 2.000 demandes par mois.

Désormais, le nombre de demandeurs d’asile a dépassé ce chiffre et frôlerait les 3.000 demandes par mois.

La plupart des demandeurs d’asile sont originaires d’Afghanistan, de Syrie et du Salvador.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  2. La princesse Diana, le 12 juin 1997.

    Archive: avant Harry, sa mère Lady Diana avait aussi perdu le statut d’altesse royale

  3. Emir Kir ne sait pas encore s’il introduira un recours contre la décision du Parti socialiste bruxellois.

    Le PS bruxellois tente d’éteindre l’incendie Kir

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite