Greta Thunberg: Trump est «tellement extrême» qu’il a réveillé les gens sur le climat

Greta Thunberg: Trump est «tellement extrême» qu’il a réveillé les gens sur le climat
AFP

La jeune militante suédoise pour le climat Greta Thunberg a estimé mardi que le recul environnemental du président américain Donald Trump avait sans doute contribué à la cause qu’elle défend, à la veille de son départ d’Amérique du Nord où elle a passé 11 semaines. « Il est tellement extrême, et dit des choses si extrêmes, que les gens se sont réveillés d’une certaine façon », a dit Greta Thunberg mardi à l’AFP à Hampton, en Virginie sur la côte Est des Etats-Unis, dans le voilier à bord duquel elle doit quitter le pays en direction de l’Europe mercredi matin. « Quand il a été élu, je me suis dit que les gens allaient enfin se réveiller », a dit la militante âgée de 16 ans. « Peut-être qu’il aide ».

Pour le voyage retour de l’adolescente, un jeune couple australien, parent d’un garçon de 11 mois, s’est porté volontaire. Elayna Carausu, 26 ans, et Riley Whitelum, 35 ans, qui vivent sur un catamaran et racontent leurs aventures sur les réseaux sociaux, avaient vu l’appel de Greta Thunberg qui cherchait un mode de transport écologique pour retourner en Europe, comme pour son voyage aller. Au lieu de passer l’hiver aux Etats-Unis, ils ont proposé de ramener Greta Thunberg et son père, Svante Thunberg, en Europe, à bord de leur catamaran de 14 mètres, baptisé La Vagabonde.

« Beaucoup de choses ont changé »

A la veille du départ, Greta Thunberg a dressé un bilan en demi-teinte des derniers mois et du sommet de l’ONU sur le climat en septembre dernier, qui avait suscité sa venue en Amérique du Nord. « Ça dépend », répond-elle de son ton factuel habituel. « D’un côté, beaucoup de choses ont changé dans le bon sens, mais plusieurs mois se sont écoulés sans action véritable, sans que les gens ne se rendent compte de l’urgence. Donc je ne sais pas, c’est à peu près pareil », dit la lycéenne, en année sabbatique jusqu’en août 2020.

Le trajet devrait prendre deux à trois semaines, selon la météo. Outre le couple propriétaire, leur enfant Lenny (qui a son compte Instagram), et Svante Thunberg, la navigatrice britannique professionnelle Nikki Henderson, 26 ans, a été appelée pour donner un coup de main. La destination est le Portugal, à quelque 5.500 km de distance, avec l’objectif de participer à la réunion climat de l’ONU à Madrid du 2 au 13 décembre. Cette « COP 25 », à laquelle Greta Thunberg devait initialement se rendre, a été déplacée du Chili à la dernière minute.

« Si j’arrive à temps, je participerai à la COP 25, car on m’a invitée », dit la Suédoise, emmitouflée dans son coupe-vent marqué des mots « Unite for Science » (unissez-vous au nom de la science). « Et puis je rentrerai à la maison, je pense ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Une touche d’humour dans la fin de campagne de Boris Johnson
: une vidéo parodiant le film «
Love actually
» et promettant, en pancartes «
détournées
», l’aboutissement du processus du Brexit.

    Les élections législatives au Royaume-Uni, un air de deuxième référendum Brexit

  2. Même s’ils ne le disent pas ouvertement, les deux informateurs privilégient l’arc-en-ciel élargi.

    Coalition fédérale: l’arc-en-ciel élargi au CD&V est en pole position

  3. CLIMATE CONFERENCE COP25 MADRID WEDNESDAY

    COP25: les Belges proches d’un accord sur un plan climat insuffisant

La chronique
  • Requiem pour M.

    Une femme blonde habillée de noir avec un collier de perles, embrasse le visage d’une jeune femme aux cheveux très courts, façon punk, allongée dans son cercueil. L’image est incroyable. Insoutenable pour certains, troublante pour d’autres. Très belle en fait, et forte, si forte. Cette photo, parue avec bien d’autres dans le New York Times en fin de semaine dernière est celle de Marieke Vervoort, athlète paralympique belge et multimédaillée. C’est Marieke qui est dans ce cercueil de bois, et c’est sa maman Odette qui l’embrasse, alors qu’elle vient juste de mourir. A sa demande. Par euthanasie.

    Cette photo d’une intimité absolue, les parents de Marieke l’ont découverte en même temps que les lecteurs du New York Times sur le site du journal, le jour de la publication d’un très long article qui raconte la mort désirée de l’athlète paraplégique, mais aussi des mois qui ont précédé cette fin de vie vécue comme une libération. Le dimanche, le journal américain a publié le récit complet dans un...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite