Raymond Poulidor, légende du cyclisme français, est décédé à l’âge de 83 ans

©Photonews
©Photonews

Raymond Poulidor, légende du cyclisme français, est décédé ce mercredi à l’âge de 83 ans. C’est le quotidien français L’Équipe qui a annoncé la triste nouvelle. Hospitalisé depuis le 8 octobre dernier en raison d’une grande fatigue, le coureur français est décédé à Saint-Léonard-de-Noblat dans sa commune du limousin, mercredi à 2 heures du matin, écrit le quotidien sportif français.

Sa carrière, marquée par sa rivalité avec son compatriote Jacques Anquetil, s’était achevée à la fin des années ’70. Sportivement, il demeure dans l’imaginaire comme l’éternel second, lui qui monta sur la deuxième marche du podium du Tour de France à huit reprises entre 1962 et 1976, sans en porter le maillot jaune une seule fois.

Raymond Poulidor vu par les photographes du «Soir»

Il a remporté cependant sept étapes du Tour. Champion de France en 1961, Raymond Poulidor a notamment inscrit à son palmarès aussi le Tour d’Espagne (1964), Milan-San Remo (1961) et la Flèche wallonne (1963), Paris-Nice (1972 et 1973) et le Dauphiné (1966 et 1969). Il recense 73 victoires à son compteur.

Grand-père du Néerlandais Mathieu van der Poel, Raymond Poulidor a vu sa carrière s’étendre sur 18 années. Excellent grimpeur (vainqueur à trois reprises de la montée de Moutjuich en 65, 67 et 68), il a dû composer aussi avec l’émergence d’Eddy Merckx au moment où il pouvait encore espérer gagner la Grande Boucle. Le « Cannibale » lui souffla aussi le maillot arc-en-ciel de champion du monde en 1974 à Montréal.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous