Assassinat d’une parachutiste: détention limitée refusée à Els Clottemans

Els Clottemans en 2010
Els Clottemans en 2010 - Belga

Le tribunal de l’application des peines de Gand a refusé mercredi la détention limitée à Els Clottemans, condamnée aux assises en 2010 à 30 ans de prison pour l’assassinat de sa rivale, dont elle avait saboté le parachute.

Els Clottemans a toujours nié être responsable de la mort d’Els Van Doren, qui s’est écrasée en 2006 à Opglabbeek après le sabotage de son parachute. Au tiers de sa peine, elle a émis le souhait bénéficier d’une libération anticipée.

Elle a ainsi demandé une détention limitée, qui permet à une personne condamnée à une peine de prison de quitter de manière régulière la prison pour une durée maximale de 12 heures par jour. « Cela signifie qu’elle pourrait quitter la prison en journée et devrait rentrer le soir pour passer la nuit en cellule », a expliqué son avocate Katrien Van der Straeten. « L’objectif est qu’elle puisse suivre une formation et réintégrer un canevas de vie fixe. »

La motivation du rejet de cette demande par le tribunal de l’application des peines de Gand n’est pas encore connu et Me Van der Straeten n’a pas encore pu en prendre connaissance, a souligné cette dernière.

L’avocat des proches de la victime s’est, de son côté, dit soulagé de la décision de la cour.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Flocons d'amour
», un des films du genre produit par Netflix.

    Netflix a lancé l’opération «Fêtes»

  2. d-20170315-3DKLLK 2019-12-05 20:14:59

    Nethys: la tutelle juge les indemnités illégales mais ne peut pas tout annuler

  3. RTR1SY1T

    «J’ai pris la fuite lors de la nuit de noces mais ma mère m’a ramenée à mon mari»

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Les «confédéralistes» ont leur modèle. Et les autres?

    Il y a quelques années, lorsque la N-VA sortait son séparatisme ou sa version cosmétique, le confédéralisme, la réplique fusait : « Et vous allez faire quoi de la dette ? Et vous allez faire quoi de Bruxelles ? » Avec zéro réponse, ce qui rassurait les opposants : les nationalistes avaient montré leurs dents, mais n’avaient pas de quoi mordre.

    Mais voilà, à la N-VA, on ne laisse aucun terrain stratégique en jachère. Dans ce parti, on sait que pour convaincre, il faut...

    Lire la suite