Gaza: quatre autres morts dans des frappes, le bilan passe à 22 décès depuis mardi

Gaza: quatre autres morts dans des frappes, le bilan passe à 22 décès depuis mardi
Photo News

Les frappes israéliennes ont fait quatre autres morts mercredi dans la bande de Gaza, portant à 22 le nombre de Palestiniens tués depuis leur début mardi, a indiqué le ministère de la Santé dans l’enclave palestinienne faisant également état d’une cinquantaine de blessés.

Les frappes israéliennes ciblent les positions du Djihad islamique, un groupe palestinien armé, qui a lancé environ 250 roquettes sur Israël depuis l’assassinat ciblé mardi matin par l’armée israélienne de l’un de ses commandants dans la bande de Gaza.

L’armée israélienne a notamment indiqué avoir frappé des bâtiments du Jihad islamique à Khan Younès, dans le centre de la bande de Gaza, et un entrepôt de roquettes.

Environ 90 % des roquettes lancées depuis Gaza vers Israël ont été interceptées par le bouclier antimissile israélien. Ces tirs ont causé des dommages mais fait aucun mort.

« Cessez vos attaques, ou vous prendrez encore plus de coups », a prévenu mercredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’adressant au Djihad islamique palestinien. Précisant qu’Israël n’est pas tourné vers une escalade, il a déclaré encore que l’armée « répondra à chaque attaque par une attaque plus virulente ».

La bande de Gaza a connu trois guerres avec l’État hébreu en 11 ans et est soumise à un strict blocus terrestre, aérien et maritime israélien depuis 2007.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10838727-107

    La Une choquante du Corriere dello Sport sur Lukaku: gratuit et attiseur de haine

  2. B9721767720Z.1_20191130001105_000+G4NF11L67.2-0

    Philippe Close sur le chaos à Bruxelles: «Du monde dans le centre-ville? Une bonne nouvelle!»

  3. Image=d-20191022-3WTRV1_high

    Dossier «de la pergola»: le parquet renonce à poursuivre Stéphane Moreau et Bernard Thiry

La chronique
  • L’éclipse du soft power américain

    Samedi dernier, le New York Times a répondu sèchement au gouvernement chinois, qui avait traité de fake news les informations que le journal avait publiées sur la persécution des minorités musulmanes dans le Xinjiang, alors que ces révélations, accablantes, étaient fondées sur des documents internes du régime. Habituellement très pondéré, l’éditorialiste n’a pas hésité à faire le parallèle avec l’époque nazie, « lorsque Hitler parlait de la Lügenpresse, la presse menteuse, pour discréditer le journalisme indépendant ».

    Sa cible réelle, toutefois, était Donald Trump, accusé d’user et d’abuser de l’expression fake news pour vilipender les médias qui le dérangent, au risque de servir d’alibi aux régimes autoritaires qui verrouillent l’information. « Quand un président américain attaque la presse indépendante, les despotes s’empressent de l’imiter », notait le journal, en évoquant une kyrielle de pays, de la Russie au Burundi, qui ont trouvé dans le spectre des fake news une justification très commode de leurs attaques contre les médias...

    Lire la suite

  • La participation au secours de la démocratie

    La démocratie n’est plus une évidence. Accablée de toutes les impuissances du monde, elle ne s’impose plus comme un système légitime et efficace. Boucs émissaires : les élus, en lesquels les électeurs ont de moins en moins confiance. C’est donc la démocratie représentative qui semble en crise. Et la démocratie participative qui semble l’issue.

    Réconciliera-t-on le citoyen avec la politique en l’y intégrant ? C’est le pari de celles et ceux qui multiplient les initiatives de participation...

    Lire la suite