Accueil Culture

Les exploits du Leader, le Dr. No de Michel Vaillant

Ennemi héréditaire de Michel Vaillant, le Leader est un visionnaire doublé d’un homme d’affaires sans scrupules. « Le Soir » publie ses exploits dans une collection inédite, consacrée à celui qui révaît de devenir le maître du monde automobile.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 6 min

Le Leader est né dans l’album Mach 1 pour Steve Warson, en 1967. Raymond Leblanc, patron des éditions du Lombard et fondateur du journal Tintin, avait suggéré à Jean Graton, le créateur de Michel Vaillant, de lui trouver un véritable ennemi dans le but de conquérir de nouveaux lecteurs. A l’époque, James Bond triomphait sur les écrans des méchants Dr. No, Blofeld ou Goldfinger. Jean Graton a imaginé le Leader, un mythomane dont l’objectif serait de devenir le maître du monde de l’automobile. Pour sa toute première apparition, il dévoile un visage énigmatique, allume une cigarette frappée à son logo, et prévient son invité, le pilote américain Chuck Danver, que leur conversation ne durera que le temps de cette cigarette…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs