Accueil Monde France

France: les gilets jaunes se rappellent à Macron

Il y a un an, les gilets jaunes débarquaient sur les ronds-points. Le pouvoir, qui se dit transformé, redoute désormais l’agrégation des colères sociales.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Ils menacent de recommencer. Sur les réseaux sociaux, les appels se multiplient pour célébrer ce week-end l’anniversaire de leur mouvement. Les gilets jaunes, qui semblaient en sommeil ces derniers mois, n’ont jamais vraiment disparu. « La plupart veulent retourner sur les ronds-points », explique l’un d’eux, Anthony Flambard, agent dans la restauration collective à Caen. « Mais ici, ils seront peut-être sept cents au lieu de trois mille à l’époque. Ça ne servira à rien. Et lundi, tout le monde retournera au travail ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Rousseaux , jeudi 14 novembre 2019, 11:54

    "Son objectif : rebâtir la « maison France » avec une plus juste répartition des richesses" Comment leur faire comprendre qu'avant de distribuer une richesse, il faut d'abord la créer ?

  • Posté par Dardenne Didier, samedi 16 novembre 2019, 13:43

    Comment faire comprendre aussi qu'une meilleure aisance sociale ne s'attend pas mais va se chercher, et pas forcément en allant manifester sur des ronds-points. Je connais personnellement une famille belge de 4 personnes (les parents et 2 filles de 16 et 18 ans) qui a déménagé en France il y a 8 ans. Ce ne sont pas des intellos mais tout le monde travaille et ils estiment gagner leur vie correctement. A eux 4 ils totalisent moins de 6 mois de chômage. Ceci dit une augmentation du SMIC n'est pas du luxe.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs