Maxime Prévot au «Soir»: « Il est J-1 pour la Belgique. Le CDH veut agir »

Maxime Prévot au «Soir»: « Il est J-1 pour la Belgique. Le CDH veut agir »
Dominique Duchesnes

Au lendemain des élections, sonné par sa défaite, le CDH avait opté pour l’opposition partout. En précisant qu’il pourrait soutenir, de l’extérieur, les réformes qui s’imposent aux différents niveaux de pouvoir.

Mais depuis quelques jours, on a l’impression d’un changement de cap du parti humaniste. L’informateur Paul Magnette a même dit lundi que des 10 partis qu’il a consultés, 10 étaient prêts à entrer dans une coalition. Y compris le CDH ?

« J’ai toujours dit, depuis juin, conscient que les mois suivants seraient compliqués étant donné les exclusives des uns et des autres, que le CDH serait au rendez-vous lorsqu’il s’agirait de garantir la stabilité de l’Etat, de préserver les intérêts des francophones ou de mettre en place les réformes dont le pays a besoin. Je n’ai rien dit d’autre, y compris ces derniers jours », répond le président Maxime Prévot, dans un entretien au Soir.

► Le CDH change-t-il de cap? L’interview de Maxime Prévot dans son intégralité sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous