Accueil Monde

Le «Monde du Silence», à nouveau harponné

La violence du film de Cousteau est à nouveau épinglée. Mais les connaissances scientifiques et la sensibilité contemporaines sont à mille lieues de celles des années 50.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Décidément, les lois du buzz sont impénétrables. Cinquante-neuf ans après avoir été primé à Cannes, « Le Monde du silence » est harponné par l’indignation vitriolée du réalisateur Gérard Mordillat.«  C’est un film naïvement dégueulasse » , s’insurge-t-il devant un montage des pires images du documentaire du commandant Cousteau. On y voit pêle-mêle l’explosion d’un récif de corail à renfort de dynamite, l’agonie d’un diodon et l’exécution d’une balle dans la tête d’un jeune cétacé heurté par le bateau. Des images violentes, inacceptables en 2015, et déjà largement critiquées depuis des dizaines d’années.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs