Les pigeons perdent leurs pattes à cause de nos cheveux

Les pigeons perdent leurs pattes à cause de nos cheveux
Photo News

Quand vous croisez un pigeon des villes avec des doigts en moins, vous imaginez peut-être avec dégoût qu’il est malade. Il est en fait victime de nos cheveux et autres déchets qui traînent dans les rues, selon une étude.

A Bruxelles ou dans d’autres grandes villes du monde, les pigeons sont légion, et beaucoup d’entre eux sont estropiés, amputés d’un ou plusieurs doigts, ou avec juste un moignon à la place d’une patte.

Une idée reçue veut que ces difformités soient liées à des maladies qui rongent leurs doigts, contribuant ainsi à leur mauvaise réputation.

Mais ce n’est qu’une légende urbaine, assure une étude publiée cette semaine dans la revue Biological Conservation.

Une équipe de chercheurs français du Muséum national d’Histoire naturelle et de l’université Lyon 1 a passé au crible des centaines de ces volatiles sur 46 sites à Paris.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous