Les agents de joueurs s’opposent à la limitation des commissions et menacent la Fifa de poursuites

©Photonews
©Photonews

Les agents de joueurs, dont Mino Raiola, ont adressé à la Fifa un courrier dans lequel ils menacent l’instance de poursuites judiciaires face au projet de plafonnement de leurs commissions sur les transferts.

Le Conseil de la Fifa, réuni à Shanghai, a validé le 24 octobre un ensemble de règles encadrant les transferts de joueurs et qui prévoient notamment de plafonner à partir de la saison 2020/2021 les commissions des agents. Ces mesures doivent encore être transposées dans le règlement de la Fifa pour pouvoir s’appliquer.

Avant même cette réunion à Shanghai, le Forum des agents de football (FAF), présidé par l’Italo-Néerlandais Mino Raiola, avait menacé la Fifa de saisir la justice au nom de « la libre concurrence ».

« Nous continuons d’espérer que la Fifa et les fédérations vont s’abstenir de mettre en application ces propositions et vont à la place engager un dialogue ouvert avec nous », écrit le FAF dans un courrier.

« Si ce n’est pas le cas, la justice devra décider de leur validité et des compensations pour les dommages subis », ajoute le FAF.

Dans sa réponse envoyée le 5 novembre, la Fifa rappelle que ces mesures qui visent notamment à « améliorer la transparence et protéger les joueurs », ont été élaborées à l’issue d’une « large consultation », notamment avec les agents.

Pour la Fifa, le cadre réglementaire actuellement en vigueur pour les agents « produit des résultats indésirables », le marché étant « dicté par la spéculation et non par la solidarité », selon un document confidentiel.

Ainsi, en 2016, Mino Raiola a touché 27 millions d’euros de la Juventus pour le transfert supérieur à 100 millions d’euros de Paul Pogba à Manchester United, soit plus de 25 % de commissions.

Face à l’inflation de ces commissions, la Fifa a décidé de plafonner à 6 % la commission d’un agent sur le montant total du salaire contracté par le joueur. Cette commission pourra aller au maximum jusqu’à 10 % versés par le club vendeur pour un agent qui a négocié l’accord de transfert avec le club qui engage.

La Fifa va également rétablir une licence d’agents, délivrée par chaque fédération.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191116-3X8C8U 2019-11-14 04:03:00

    Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

  2. Le décollage de l’Airblors d’un des tests sans intervention humaine effectués à Toulouse.

    Airbus réussit à faire décoller un avion en pilotage automatique

  3. pavlopetri-rue

    Sous la mer Ionienne, Pavlopetri la Mycénienne est menacée par l’homme

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Il y a une vie en Wallonie après Nethys

    Depuis l’installation de son gouvernement en septembre dernier, la Wallonie vit au rythme du dossier Nethys et de ses satellites Moreau, Voo, Intégrale, Enodia… Ce n’est pas de sa faute : les révélations de la presse et le comportement ahurissant des acteurs du dossier ont chargé la barque du gouvernement et du parlement. Le job devait être fait, il l’a été.

    « Jamais et nulle part, je n’ai vu un dossier aussi important traité de manière aussi rapide », a dit au Soir le...

    Lire la suite