Accueil Société

Infanticide à Schaerbeek: «Un geste imprévisible»

Les experts psychiatres soulignent « un geste exceptionnel ». Prévenir l’indicible semble impossible sans surveiller de trop nombreux patients.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Pouvait-on déceler des signes de pathologies qui auraient annoncé que la mère de famille passe à l’acte ? Les experts consultés restent souvent dubitatifs : « Certaines psychopathologies peuvent expliquer, sans le justifier, ce geste, mais ces malades, sans cacher leur état, le dissimulent parce qu’ils n’en ont pas eux-mêmes conscience. Ils repoussent donc même les aides que l’on leur apporte, car ils ne pensent souffrir de rien et ne veulent donc pas être pris en charge. Toute aide agira donc comme une tentative d’intrusion. D’autre part, il faut évidemment éviter d’attenter à la liberté des individus, à passer dans une société qui briserait les limites de la vie privée au nom de la santé mentale », souligne le docteur Samuel Leistedt, professeur à l’ULB et à l’UMons, et psychiatre auprès du centre psychiatrique Les Marronniers, à Tournai.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs