Fusillade dans un lycée près de Los Angeles: plusieurs personnes atteintes par balle

Fusillade dans un lycée près de Los Angeles: plusieurs personnes atteintes par balle
AFP

Plusieurs personnes ont été atteintes par balle jeudi après l’irruption dans un lycée en banlieue nord de Los Angeles d’un tireur toujours en fuite, ont rapporté les autorités locales. Il y a «plusieurs victimes» au lycée Saugus, dans la ville de Santa Clarita, a indiqué sur son compte Twitter cette municipalité californienne.

Le tireur présumé serait de sexe masculin, de «type asiatique» et vêtu de sombre. Le shérif du comté de Los Angeles a appelé les habitants de la zone à rester chez eux et à verrouiller leur porte.

Le lycée était le théâtre d’un important déploiement policier, selon des images diffusées par les télévisions locales. Les élèves du lycée Saugus ont été évacués en file indienne, parfois les mains en l’air.

Plusieurs établissements aux alentours ont été placés par mesure de sécurité en état de confinement. Les bilans provisoires des personnes touchées étaient variables selon les médias, allant de trois à sept personnes.

Les Etats-Unis ont été le théâtre ces dernières années de plusieurs tueries en milieu scolaire qui ont choqué l’opinion publique sans véritablement remettre en cause la libre prolifération des armes à feu dans le pays.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite