Accueil Opinions

Le patient est-il otage de son médecin?

Pour Corinne Hubinont, les études apprennent aux praticiens à soigner les maladies mais pas à communiquer avec les malades. « Survivante » elle-même, elle insuffle son expérience dans sa pratique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Comment « humaniser » les gestes et les paroles des soignants dans le quotidien des patients, pour une meilleure prise en charge, pour une meilleure guérison ? C’est le sujet qui conduira la parole de Corinne Hubinont et de Martine Piccart le 27 novembre prochain. Rencontre.

« Le patient otage de son médecin », c’est la manière dont la plupart des patients voient leur médecin ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Claeys Michel, samedi 16 novembre 2019, 8:02

    et oui il y a encore pas mal de chemin à parcourir, ce n'est pas de la mécanique, il y a non seulement la formation, mais aussi le travail sur l'émotionnel du professionnel.

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs