Accueil

Un accueil plus stable grâce aux sociétés de logements sociaux

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Sur le terrain, l’une des autres innovations de ce Plan Hiver repose dans la mise en place d’un projet-pilote baptisé « ISSUE ». Grâce à 17 appartements (de tailles diverses) inoccupés pour cause de travaux et mis à disposition par deux Sisp (Société Immobilière de Service Public) – à savoir le Foyer Anderlechtois et Log’Iris –, ce sont entre 30 et 45 personnes, en fourchette basse et haute, qui devraient pouvoir bénéficier d’une forme d’accueil stable durant l’hiver, en logement individualisé ou familial. Ce projet, porté par un consortium d’associations (Pierre d’Angle, Samusocial, Diogène et SMES-B) et piloté par l’Îlot, vise effectivement un objectif plus large que la sortie de rue éphémère. « Cela permettra de proposer une alternative à l’hébergement d’urgence mais aussi un changement de paradigme par rapport à la politique du thermomètre », pointe Ariane Dierickx, directrice générale de l’Îlot.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs