De la neige attendue ce vendredi: l’IRM met en garde contre les plaques de givre

De la neige attendue ce vendredi: l’IRM met en garde contre les plaques de givre
Pexels

L’Institut royal météorologique (IRM) annonce la chute de flocons dans les provinces de Hainaut et de Namur ce vendredi. Il fera frais avec des maxima compris entre 3 et 6 degrés. L’IRM appelle à la vigilance face aux plaques de givre, voire de glace, qui pourraient se former.

Nos prévisions météo région par région

Il fera très nuageux et en cours de journée, de faibles précipitations seront possibles sur la moitié nord-ouest avec éventuellement de la neige dans les provinces de Hainaut et de Namur. Dans la partie nord-est du pays, il y aura davantage d’éclaircies dans l’après-midi et une ondée locale sera possible. Les maxima seront compris entre 3 et 6 degrés. Le vent sera d’abord modéré de nord-est et plus tard faible ou de directions variées. En Ardenne, il restera généralement modéré et s’orientera dans l’après-midi vers le sud à sud-est.

Vendredi soir et la nuit suivante, le temps restera généralement sec et en cours de nuit davantage d’éclaircies se développeront. Les minima seront compris entre 0 ou -1 degré en Ardenne et entre 0 et 3 degrés ailleurs. Par endroits, il faudra être vigilant quant à la formation de quelques plaques de givre, voire de glace. Le vent sera faible à modéré de secteur sud.

Samedi, le temps deviendra partiellement nuageux, avec toutefois de plus larges éclaircies au sud du sillon Sambre et Meuse. Le temps restera généralement sec. Les maxima seront compris entre 3 degrés sur les sommets ardennais et 7 degrés dans le centre. Le vent sera faible à modéré de sud à sud-ouest.

Dimanche, sous un temps généralement sec, la nébulosité sera variable à parfois abondante avec davantage de périodes ensoleillées au sud du sillon Sambre et Meuse. Toutefois, un risque d’averses subsistera à la côte. Les maxima seront compris entre 3 degrés en Hautes-Fagnes à 7 degrés dans l’ouest. Le vent sera faible de directions variables dans l’intérieur. En région côtière, il sera faible à modéré de sud.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Patrick Dewael (Open-VLD), président de la Chambre, est l’un des noms qui circulent pour monter en première ligne.

    Négociations fédérales: qui va monter? Plusieurs noms circulent

  2. d-20191208-3XNE16 2019-12-08 09:11:53

    Le bulletin climatique de la Belgique continue à se dégrader

  3. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

La chronique
  • La grande misère du choix électoral

    Le point qui a le plus surpris dans l’interview que Marc Uyttendaele et moi-même avons donnée au Soir le 23 novembre est apparemment la perspective d’organiser un référendum sur le cadre institutionnel de la Belgique.

    De fait, il y avait de quoi être surpris. Je ne suis pas un partisan déclaré du référendum, et je me rappelle fort bien Marc Uyttendaele, en 1993, s’opposant farouchement, comme Xavier Mabille, à l’idée de demander au peuple de se prononcer sur le cadre fédéral dans lequel basculait officiellement la Belgique à l’époque.

    Je ne veux pas revenir, ici, sur le référendum en tant que tel, qui est à mes yeux un procédé de la dernière chance en...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    ...

    Lire la suite