Accueil Économie Entreprises

Comment Nethys est devenue l’EuroMillions pour ses top managers

Pendant trois semaines, « Le Soir » a enquêté sur la « grande distribution » au sein de la société liégeoise. Qui a décidé de l’octroi des 18,6 millions d’indemnités et bonus ? Pour quelles raisons ces sommes ont-elles été payées ? Qui en a été informé ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 13 min

C’est longtemps resté, on exagère à peine, un des secrets les mieux gardés du pays, une information enfouie sous une couche si épaisse de silences, de faux-fuyants, de duperies, qu’en comparaison, le dossier des missiles nucléaires stockés à Kleine-Brogel se résume à une puérile cachotterie. Personne ne devait savoir que si les dirigeants de Nethys avaient accepté, en mai 2018, de limiter leurs rémunérations pour rester dans les clous du décret gouvernance, ce n’était pas par amour du service public mais parce qu’ils avaient reçu de solides compensations. Vraisemblablement à l’insu de leur actionnaire, l’intercommunale Publifin.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Pierre Collin, vendredi 27 décembre 2019, 15:45

    Je me demande à quel titre D. Aquilina a perçu 3.5 millions €. A ma connaissance il ne faisait pas partie du " management " de Nethys. Il n'a siégé que 2 ans et quelque comme administrateur " indépendant ".Bien belle compensation.

  • Posté par PETIT Robert, vendredi 15 novembre 2019, 19:16

    Bravo à toute l'équipe du Soir et à sa rédactrice, Madame Béatrice Delvaux ! C'est décidé, je continuerai encore à payer 14 € par mois de longues années en espérant que ce travail combien précieux soit suivi de beaucoup d'autres de la même trempe ! A l'heure actuelle, ce ne sont pas les sujets qui manquent : Alain Mathot, etc, etc... Il serait aussi heureux que 'de Standaart' puisse suivre la voie tracée par le Soir dans cet article ambitieux et rigoureux !

  • Posté par Mine , vendredi 15 novembre 2019, 18:06

    BRAVO Le Soir; merci.. Pour le commun des mortels, il n´est pas facile de suivre ces exactions, vu entre autres les changements de noms de sociétésCela vaudrait la peine que Le Soir sorte un cahier sécial, avec toutes les explications financières. Je l´achèterais volontiers.

  • Posté par Cavalier Thierry, vendredi 15 novembre 2019, 17:12

    Très beau travail des journalistes du journal LE SOIR! Merci à eux. Mais c'est avec un amertume que je constate, jour après jour, que les trois journalistes de l'Avenir qui, en toute indépendance vis-à-vis de l’actionnariat, s'en étaient pris les premiers à la nébuleuse Nethys n'ont pu continuer leur travail, licenciés comme des malpropres pour avoir déplu à sa seigneurie Moreau... La satisfaction de voir le bac se retourner sur le cochon ne compense pas leur désarroi face à leur licenciement pour avoir juste fait leur métier.

  • Posté par Dubray Georges, vendredi 15 novembre 2019, 11:39

    Oui cela est honteux, mais qui les a mis a la tète le PS. Qui va succéder des membres du PS. Maintenant l homme ou la femme a qui on propose de tel somme serait bien bête de refuser. Voir les joueurs de football, tennis formule 1 personne ne crie au scandale combien de minime en son pas de leurs poches et idem dans d aoute sports. Pour moi la solution comme dans la politique un fixe raisonnable sans avantages de derrières les fagots. Surveillés par des personnes comme Monsieur ou Madame tout le monde de chaque niveau de société. Mais la impossible les loups ne se mange pas entre eux.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs