Les Belges ont fait grève durant 422.249 jours l’an dernier

Les Belges ont fait grève durant 422.249 jours l’an dernier
Bruno Dalimonte

Le gouvernement Michel (N-VA-MR-CD&; V-Open VLD) termine à la deuxième place derrière le gouvernement Dehaene Ier (1992-1995, associant CVP, PS, SP et PSC) dans le classement des exécutifs les plus contestés, rapporte vendredi La Libre. Le pays a connu l’an dernier 422.249 jours de grève (l’addition des jours de grève de tous les salariés/fonctionnaires en Belgique), a calculé le Centre de recherche et d’information socio-politiques (Crisp).

L’année 2017 avait été marquée par un nombre de jours de grève significativement plus bas que les précédentes. Mais en 2018, le nombre de jours de grève est reparti à la hausse : +70,5 %. C’est la troisième année la plus conflictuelle de la législature, proche du niveau de 2016 (481.754 jours), mais loin derrière 2014 (853.355 jours), année où a été mis en place par Charles Michel (MR) un gouvernement marqué à droite.

L’an dernier, on a comptabilisé 104 jours de grève par 1.000 travailleurs. Un nombre supérieur à la moyenne des 30 dernières années, qui s’explique, conclut le Crisp, par les nombreuses grèves organisées contre la politique d’austérité et la politique en matière de marché du travail et de pensions du gouvernement Michel, dans le secteur privé et plus encore dans le secteur public.

La coalition suédoise est tombée prématurément sur le pacte de l’Onu sur les migrations en décembre2018, le Crisp a donc pu tirer un bilan définitif de la contestation sociale pendant la législature.

Sur le même sujet
GrèveBelgiqueNations Unies
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous