NBA: New York douche Porzingis, les Pelicans sabotent la première de George (vidéos)

©EPA
©EPA

Les Knicks l’ont emporté de justesse face au Dallas de leur ancienne star Kristaps Porzingis (106-103) jeudi soir en NBA, alors que la première de Paul George sous le maillot des LA Clippers s’est soldée par une défaite face à la Nouvelle-Orléans (132-127).

Pour son premier retour au Madison Square Garden, Porzingis a été servi : copieusement sifflé chaque fois qu’il touchait le ballon, le Letton a en prime vu les Mavericks s’incliner dans les dernières secondes face à son ancienne équipe, plombée par un tir à trois points victorieux de Marcus Morris.

Les fans new-yorkais n’ont pas été tendres avec l’ancien homme fort des Knicks, conspué de « Rentre en Lettonie » et de « Traitre » lors de chacune de ses interventions sur le terrain.

Le pivot letton, choisi lors de la draft 2015 par l’ancien président des Knicks démis deux ans plus tard de ses fonctions, avait été échangé en février contre trois joueurs de Dallas pour notamment alléger les comptes de la franchise new-yorkaise.

Jeudi soir, Porzingis a inscrit 20 points et 11 rebonds pour les Mavericks, auxquels se sont ajoutés les 33 points, 11 passes décisives et 10 rebonds de Luca Doncic.

Mais cela n’aura pas suffit pour l’emporter face aux Knicks, qui s’imposent pour la deuxième fois cette saison aux dépens de Dallas et remportent ainsi leur troisième succès en douze matches.

New York a notamment pu compter sur Morris pour faire la différence à 13 secondes de la fin du match et auteur de 20 points et 5 rebonds.

L’autre première marquante de la soirée aura été celle de Paul George sous les couleurs de sa nouvelle équipe, les Los Angeles Clippers. L’arrière vedette, transferé cet été depuis Oklahoma City cet été, n’avait pu arborer son nouveau maillot depuis, handicapé par deux opérations à l’épaule.

Pour son entrée jeudi soir, il a assuré le show, inscrivant 33 points en 24 minutes, mais n’a pas réussi à résister en fin de match face à Jrue Holidays, qui lui aura ravi le ballon à trois reprises pour assurer la victoire des Pelicans.

Miami s’est quant à lui imposé face aux Cleveland Cavaliers (108-97), porté une nouvelle fois par son rookie Kendrick Nunn, auteur de 23 points et 8 passes décisives.

Le Heat, troisième de la conférence Est, remporte ainsi sa sixième victoire sur les 8 dernières rencontres qu’il a disputées.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Aux éditions Weyrich, Hugues Wenkin et Christian Dujardin réexpliquent l’importance du front nord dans l’issue de la bataille des Ardennes. © Dominique Duchesnes.

    75 ans de la bataille des Ardennes: pourquoi ce fut aussi la bataille des ponts

  2. Les avocats d’Albert II, Me Alain Berenboom et Me Guy Hiernaux

    L’avocat d’Albert II sort du silence: «Il n’a jamais considéré Delphine comme sa fille»

  3. Les racines de Pierre Wynants sont place Rouppe, où la prodigieuse cave compte pas moins de 25.000 bouteilles. Son petit-fils Loïc y travaille en salle et comme sommelier.

    Les racines élémentaires de Pierre Wynants: «J’ai été viré de l’école, ça a été ma chance»

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Le roi, l’enfant et la justice

    A l’entame de la procédure, lorsqu’en 2013 Delphine Boël saisit les tribunaux pour contester la paternité de Jacques Boël et se faire reconnaître fille d’Albert II, d’aucuns se sont interrogés sur l’indépendance de la Justice dans pareil contexte : un ex-Roi traîné devant les juges pour se voir contraint de reconnaître l’existence d’une fille naturelle présumée. Lesdits juges oseraient-ils tenir tête à ce roi venant d’abdiquer, le forcer à réaliser un test...

    Lire la suite