Inondations à Venise: la place Saint-Marc est fermée (photos)

Inondations à Venise: la place Saint-Marc est fermée (photos)
Reuters

Venise est à nouveau submergée. Alors que l’eau devrait atteindre 1,60 mètre ce vendredi, la place Saint-Marc est d’ores et déjà fermée. C’est le maire de la ville, Luigi Brugnaro, qui a annoncé la nouvelle. «Je suis dans l’obligation de fermer la place Saint-Marc pour épargner aux citoyens de Venise tout risque sanitaire, un désastre», a-t-il affirmé.

Inondations à Venise: la place Saint-Marc sous les eaux

Cet événement intervient trois jours après que la cité a été dévastée par des inondations record. Mardi soir, la ville a connu sa pire marée haute en 53 ans. L’eau a envahi les églises, commerces, musées et hôtels de ce joyau classé au patrimoine mondial.

Des dégâts chiffrés à des centaines de millions d’euros

Après une réunion de crise à la préfecture, le Premier ministre Giuseppe Conte a parcouru jeudi les canaux qui ont rendu Venise célèbre dans le monde entier, pour réconforter les commerçants, nombreux à garder portes closes, comme les musées et les écoles. « Le cabinet a approuvé l’état d’urgence à Venise », a écrit jeudi en début de soirée Giuseppe Conte dans un tweet, ajoutant que 20 millions d’euros allaient être débloqués « pour les interventions les plus urgentes ».

Cette procédure, souvent utilisée dans une Italie régulièrement frappée par des désastres (séismes, éruptions volcaniques et glissements de terrain), dote le gouvernement de « pouvoirs et moyens exceptionnels ». Les dégâts, d’ores et déjà chiffrés à « des centaines de millions d’euros », devront donner lieu à des évaluations précises mais, en attendant, le décret permettra « immédiatement » de verser « 5.000 euros pour les particuliers et 20.000 euros pour les commerces », selon le Premier ministre.

Un comité spécial sur Venise se réunira aussi le 26 novembre pour « discuter de la gestion générale des problèmes », dont un plan de contournement du centre historique pour les paquebots de croisière et le méga-projet Moïse de digues censées protéger la lagune.

Sur le même sujet
DésastreVenise
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Patrick Dewael (Open-VLD), président de la Chambre, est l’un des noms qui circulent pour monter en première ligne.

    Négociations fédérales: qui va monter? Plusieurs noms circulent

  2. d-20191208-3XNE16 2019-12-08 09:11:53

    Le bulletin climatique de la Belgique continue à se dégrader

  3. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

La chronique
  • La grande misère du choix électoral

    Le point qui a le plus surpris dans l’interview que Marc Uyttendaele et moi-même avons donnée au Soir le 23 novembre est apparemment la perspective d’organiser un référendum sur le cadre institutionnel de la Belgique.

    De fait, il y avait de quoi être surpris. Je ne suis pas un partisan déclaré du référendum, et je me rappelle fort bien Marc Uyttendaele, en 1993, s’opposant farouchement, comme Xavier Mabille, à l’idée de demander au peuple de se prononcer sur le cadre fédéral dans lequel basculait officiellement la Belgique à l’époque.

    Je ne veux pas revenir, ici, sur le référendum en tant que tel, qui est à mes yeux un procédé de la dernière chance en...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    ...

    Lire la suite