Météo: un week-end entre froid et soleil

Météo: un week-end entre froid et soleil
Belga

Le week-end sera marqué par un temps froid avec des maxima compris entre 3 degrés en Ardenne et 7 degrés dans le centre. L’une ou l’autre éclaircie alternera avec des nuages, selon les prévisions à la mi-journée de l’Institut royal météorologique (IRM). Durant la nuit de samedi à dimanche, le thermomètre pourra descendre jusqu’à -3 degrés.

La journée de samedi débutera sous le soleil, avec toutefois quelques nuages qui parsèmeront le ciel. Dans le courant de la journée, des champs nuageux plus nombreux remonteront de la France vers l’ouest et le centre du pays mais, à quelques pluies éparses près, le temps y sera sec. Sur l’est du territoire, le temps restera ensoleillé. Les maxima seront compris entre 3 degrés en Ardenne et 7 degrés dans le centre, sous un vent faible à modéré de secteur sud à sud-est.

Durant la nuit, le ciel se dégagera en grande partie depuis l’est, avec localement un risque de formation de bancs de brouillard givrant. Le refroidissement nocturne sera marqué, avec des minima de 0 à -3 degrés dans l’intérieur des terres et autour de +2 degrés en bord de mer.

Une météo variable en début de semaine prochaine

Dimanche, le temps devrait aussi rester sec avec des éclaircies parfois larges. La matinée sera toutefois froide avec un risque de bancs de brouillard givrant. En fin de journée, le ciel deviendra plus nuageux, surtout sur l’est du territoire, avec un risque de quelques précipitations hivernales. Les maxima seront compris entre 3 degrés en Haute-Fagne et 7 degrés dans l’ouest du pays, sous un vent faible de direction variable.

En début de semaine prochaine, le temps est annoncé comme variable. Il fera toujours assez froid avec des maxima tournant autour de 6 ou 7 degrés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191015-3WNJFK 2019-10-15 15:16:54

    Mobilité: la voiture cède lentement du terrain

  2. Sven Gatz ne voit pas le Multilinguisme comme un lot de consolation. Bien au contraire. «
Je voulais ce portefeuille
!
»

    Sven Gatz au «Soir»: «Bruxelles est une Région trilingue, multilingue»

  3. d-20191203-3XK945 2019-12-03 10:58:52

    Enseignement: regarder Pisa avec les lunettes de l’optimiste

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • PS et N-VA: casa Kafka

    Et donc voilà Paul Magnette qui reprend cet après-midi le chemin du palais royal. Après des mois utilisés par d’autres à « dégager le terrain » – une manière cosmétique d’occuper le vide –, le président du PS a fait le boulot. Il pourrait même ne pas venir les mains vides : il aura à tout le moins essayé un scénario qui aurait sorti le pays de la crise et d’une transition en affaires courantes de moins en moins légitime démocratiquement. Il aurait produit un gouvernement. Ric-rac, mais un gouvernement....

    Lire la suite