Accueil Culture Musiques

Tindersticks, chasseurs de trésors et d’espoir

Trois ans après « The Waiting Room », Stuart Staples a battu le rappel de Tindersticks. Alors qu’arrive le très beau « No Treasure But Hope », il nous entrouvre la porte sur un groupe discret mais précieux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

D’une certaine manière effectivement, No Treasure But Hope marque le retour de Stuart Staples auprès de Tindersticks après quelques travaux individuels. En 2017, il aura ainsi réalisé son premier film, Minute Bodies : The Intimate World of F. Percy Smith , avant de s’inspirer des peintures de Suzanne Osborne, son épouse, pour imaginer un album solo ( Arrhythmia , sorti chez City Slang en 2018) puis d’écrire la musique de High Life , un autre film de sa copine Claire Denis.

Dans quel état d’esprit étiez-vous en retrouvant le groupe ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs