Accueil

Semestre record pour les exportations wallonnes (+8,4%) (2)

Les exportations wallonnes ont poursuivi leur essor au premier semestre 2019, malgré le ralentissement de l'économie mondiale, pour atteindre 24 milliards d'euros, un record sur six mois, a annoncé vendredi l'Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers (Awex). La seconde partie d'année s'annonce toutefois moins réjouissante.
Temps de lecture: 3 min Vingt-quatre milliards d'euros, c'est une croissance de 8,4% par rapport à la même période de 2018, ce qui permet à la Wallonie de faire mieux que les régions et pays composant son panel de comparaison, à savoir la Flandre (+3,2% au premier semestre 2019), les Pays-Bas (+5,2%), la France (+4,8%), la zone euro (+2,6%) et l'Allemagne (+0,5%). Au premier semestre, le sud du Pays totalisait 17% du total des exportations belges, contre 80% pour la Flandre et un peu moins de 3% pour Bruxelles.

"Notre Région est ouverte sur le monde et se veut résolument tournée vers l'international. Cette augmentation de 8,4% des exportations au premier semestre 2019 atteste de cette volonté de nos entreprises de conquérir encore et toujours de nouveaux marchés. A ce stade, la Wallonie résiste face au ralentissement conjoncturel, c'est une bonne nouvelle, mais nous devons bien entendu rester prudents dans nos analyses. A la veille du départ de la mission économique en Chine, je rappelle que notre politique en matière d'exportations sera très offensive à l'avenir", a souligné le ministre wallon de l'Économie, Willy Borsus, au cours d'une conférence de presse.

Les ventes wallonnes au sein de l'UE ont progressé de 5,6% au cours des six premiers mois de 2019 mais c'est surtout la grande exportation qui affiche une croissance remarquable: +18,9%. Celle-ci représente désormais près de 23% des exportations totales, une part qui ne cesse de croître.

Les produits et services wallons ont été particulièrement prisés en Chine (+32,7%) et plus encore aux Etats-Unis (+45,4%). L'Oncle Sam s'installe plus que jamais comme le troisième client de la Wallonie, derrière la France et l'Allemagne mais bien devant les Pays-Bas.

Les ventes wallonnes au Canada ont reculé de 6,2% au cours des six premiers mois de l'année, mais après deux années de croissance remarquable. En fait, depuis l'entrée en vigueur du Ceta, le traité de libre-échange entre l'Union européenne et le pays nord-américain, les exportations wallonnes ont bondi de 50%, alors que l'inverse n'est pas vrai. La balance commerciale entre le Canada et la Wallonie est ainsi largement favorable à la région belge.

L'Afrique a été plus friande de produits "made in Wallonia", tout comme le Proche et Moyen-Orient mais à l'inverse de l'Amérique latine, où les bonnes performances en Argentine, à Panama et au Pérou n'ont pas permis de compenser le recul des ventes wallonnes au Brésil (-17,8%). L'Océanie est en fort recul, notamment l'Australie (-35,4%), où une mission économique princière prévue en octobre 2020 arrivera à point nommé.

En Europe, la Wallonie a, en dépit de la sage "Brexit", continué à exporter davantage vers le Royaume-Uni (+6,8%). "Nos entreprises sont présentes sur des marchés de niche, résilients par rapport à certains effets conjoncturels", analyse l'administratrice générale de l'Awex, Pascale Delcomminette. La France, premier client de la Wallonie, a moins importé de produits wallons au premier semestre (-4,8%).

Au niveau sectoriel, la pharma et la chimie restent les locomotives des exportations wallonnes en s'adjugeant près de 40% de leur total. Mais l'Awex voit un important potentiel dans l'agroalimentaire wallon, qui pourrait s'exporter davantage.

En 2018, les ventes wallonnes à l'étranger avaient atteint un record de 45,5 milliards d'euros (+8,7%). La baisse des carnets de commandes des entreprises constatée ces derniers mois augure toutefois d'un second semestre 2019 moins enchanteur alors que le Brexit hante toujours les relations commerciales internationales.

Encore un mot sur les investissements étrangers en Wallonie: au cours des neuf premiers mois de 2019, ils ont permis la création de 1.700 emplois. On semble se diriger vers un total pour 2019 inférieur à l'année précédente mais "2018 avait été une année record", souligne-t-on à l'Awex.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs