Romelu Lukaku revient sur ses neuf années chez les Diables rouges: «On est toujours aussi dominant collectivement» (vidéo)

Romelu Lukaku revient sur ses neuf années chez les Diables rouges: «On est toujours aussi dominant collectivement» (vidéo)
Photo News

Les Diables rouges affrontent ce samedi à Saint-Petersbourg la Russie dans le cadre des qualifications pour l’Euro 2020. Une rencontre dont l’unique enjeu pour les deux nations est la place de leader dans le groupe I. Pour les Belges, l’objectif est également de poursuivre son sans-faute dans ces éliminatoires.

Concernant son état de santé, Romelu Lukaku s’est montré optimiste. « Ca va beaucoup mieux. J’ai pris un coup contre Dortmund il y a un mois et j’avais vraiment mal. Si le coach me met dans le onze de base, je serai là demain », a-t-il expliqué au micro de la RTBF.

Sur le match face à la Russie : « On est motivé à l’idée de faire un bon résultat. On a gagné tous nos matches jusqu’à présent et on veut continuer comme ça. On sait que demain ce ne sera pas un match facile mais la motivation est là et bien terminer mardi. La Russie est une équipe bien organisée, qui connaît bien les points positifs et négatifs de ses adversaires. Ils sont forts en contre-attaque. Pour nous, ce sera un match habituel, on devra faire le jeu. Le match de demain sera un bon test pour voir où on en est. »

Sur son premier but en équipe nationale : « Ca fait un petit temps et il y a beaucoup de bonnes choses qui se sont passées en équipe nationale depuis ces neuf dernières années. On a beaucoup évolué en tant que groupe. Ca fait du bien de voir qu’on est toujours aussi dominant collectivement et j’espère qu’on aura encore des bons moments dans le futur. Le temps passe, je profite et je suis content quand je vois tout ce que j’ai réalisé ces dernières années. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Greenpeace a mené une action spectaculaire à l’ouverture du sommet européen, jeudi matin
: ses militants ont pris d’assaut la façade du bâtiment, déployant de grandes banderoles qui donnaient l’impression que le bâtiment était en feu. Des feux de détresse ont également été allumés en divers endroits pour faire de la fumée.

    Sommet européen: alerte orange sur l’ambition «neutralité carbone» en 2050

  2. Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.

    Les marchés du carbone empoisonnent la COP25 Madrid

  3. ©News

    Europa League: éliminé, le Standard peut nourrir des regrets

La chronique
  • Peut-on se payer la Maison-Blanche?

    I’m not a billionnaire ! », a lâché, amère, la sénatrice de Californie, Kamala Harris, en annonçant qu’elle abandonnait la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine.

    La pique visait sans doute moins Donald Trump que deux candidats de son propre parti, Tom Steyer et Michael Bloomberg, dont les fortunes personnelles sont estimées, respectivement, à 1,6 milliard et 50 milliards de dollars par le magazine Forbes.

    Que des hommes, blancs, et vieux, comme Steyer (62 ans) et Bloomberg (77 ans), mais aussi Joe Biden (77 ans) ou Bernie Sanders (78 ans), puissent – sauf surprise – mener campagne jusqu’à la convention démocrate de Milwaukee, prévue en juillet 2020, alors que Kamala Harris, self-made woman de 55 ans, métisse, de père jamaïcain et de mère indienne, ait dû jeter l’éponge début décembre 2019 est déjà, en soi, problématique pour certains progressistes.

    Qu’à l’instar de l’actuel président...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite