Météo: du beau temps pour entamer le week-end

Météo: du beau temps pour entamer le week-end
Belga

Il y aura un risque de plaques de givre samedi matin, et de bancs de brouillard givrant en Haute Belgique, selon les prévisions de l’IRM. L’institut prévoit ensuite de larges éclaircies, néanmoins accompagnées de quelques nuages. Dans le courant de la journée, des champs nuageux se développeront principalement sur la moitié ouest du pays, avec éventuellement une averse locale en fin d’après-midi. Les éclaircies resteront plus larges sur l’est. Les maxima seront compris entre 3 degrés en Ardenne et 7 ou 8 degrés dans le centre, sous un vent faible à modéré de secteur sud à sud-est.

Ce soir, le ciel sera encore nuageux sur l’ouest et le centre du pays avec éventuellement une averse localisée. Durant la nuit, le ciel deviendra peu nuageux à partir de l’est, avec localement un risque de formation de bancs de brouillard givrant. Le refroidissement nocturne sera marqué, avec des minima de 0 à -3 degrés dans l’intérieur des terres et autour de 1 degré en bord de mer. Le vent deviendra faible, généralement de secteur sud-est.

Sur le même sujet
Météo
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite