Gilets jaunes: la situation dégénère à Paris (photos)

Gilets jaunes: la situation dégénère à Paris (photos)
AFP

Premières lacrymogènes pour leur anniversaire : les « gilets jaunes » ont commencé à manifester samedi à Paris où des milliers de personnes sont attendues pour donner un second souffle à cette lutte sociale inédite lancée il y a un an autour des ronds-points de France. « Ça va péter, ça va péter », « On est là même si Macron il veut pas », « Joyeux anniversaire » chantaient des manifestants dans la capitale.

« Bien sûr qu’on continue, les gens ont pris conscience qu’ils n’étaient pas seuls dans la misère », a déclaré à l’AFP un « gilet jaune » du Loiret, la soixantaine et 52 « actes » au compteur.

France: l’anniversaire mouvementé des gilets jaunes en images

Avant même le départ des premières marches autorisées, les forces de l’ordre sont intervenues à Paris à coup de lacrymogènes pour disperser de petits groupes de manifestants, notamment porte de Champerret et place d’Italie, points de départ de manifestations. Premières poubelles et palettes incendiées, abribus saccagé. En fin de matinée, la préfecture de police faisait état de quelque 1.500 contrôles préventifs, 41 interpellations et 5 verbalisations sur des périmètres interdits aux manifestations.

Un individu à Paris, le samedi 16 novembre
Un individu à Paris, le samedi 16 novembre - EPA

Les CRS ont délogé vers 10 heures quelques dizaines de « gilets jaunes » qui avaient investi à pied le périphérique à la Porte de Champerret. Dans le même temps, la situation s’est brusquement tendue place d’Italie, où des feux ont été allumés sur la place, du matériel de chantier saisi par des manifestants et du mobilier urbain abîmé, entraînant une intervention des forces de l’ordre à grand renfort de lacrymogènes.

Plusieurs centaines de personnes, vêtues ou pas du vêtement fluo, occupaient la place à midi, attendant le départ d’un cortège à 14 heures. Quelques pavés ont été lancés sur des portes vitrées du centre commercial « Italie Deux », fermé.

« Retour aux ronds-points »

Dans le reste de la France, les premières manifestations ont démarré dans la matinée. Dans le sud-est, les « gilets jaunes » ont réinvesti certains ronds-points, distribuant tracts aux automobilistes, sans dégradation ni importante perturbation.

Des gilets jaunes près d’Avignon, le 16 novembre
Des gilets jaunes près d’Avignon, le 16 novembre - AFP

Près de Bordeaux, ancien bastion de la mobilisation des « gilets jaunes », environ une centaine de manifestants, rassemblés sous une pluie battante et encadrés par un important dispositif de gendarmes ont brièvement effectué une opération pacifique de péage gratuit à Langon, dans le sud de la Gironde, sur l’A62 Toulouse-Bordeaux, avant d’improviser une opération-escargot en traversant aux différents ronds-points du secteur.

Des rassemblements sont aussi programmés à Lille, Lyon, Nantes et Toulouse.

Sur le même sujet
PolitiqueParis
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite