A Bruxelles et en Wallonie, 45% des hôpitaux sont dans le rouge

A Bruxelles et en Wallonie, 45% des hôpitaux sont dans le rouge
Belga

Quelque 45% des hôpitaux wallons et bruxellois affichent une marge négative entre 2014 et 2018, écrit samedi L’Echo après avoir épluché les données financières de 38 hôpitaux wallons et bruxellois. Le système de financement doit être revu, conclut le quotidien.

L’analyse révèle que les grandes structures s’en sortent légèrement mieux que les plus petites, que ce soit en termes de solvabilité, de liquidité ou de rentabilité. De plus en plus de contraintes s’imposent aux hôpitaux, qui coûtent proportionnellement plus cher aux petits acteurs.

Une concurrence importante

A Bruxelles, la concurrence se fait davantage sentir qu’ailleurs et la capitale compte davantage d’hôpitaux déficitaires. La pénurie d’infirmières et d’infirmiers et le coût du logement poussent les hôpitaux bruxellois à offrir des salaires plus attractifs, ce qui peut avoir un impact sur les résultats financiers. Le même constat vaut pour les médecins.

Entre financements publics, honoraires, produits pharmaceutiques... Le financement des hôpitaux est complexe, opaque et peu prévisible. Du côté du secteur, on reconnaît qu’une réforme est souhaitable, même si l’on se montre critique par rapport à la voie empruntée par la ministre sortante Maggie De Block (Open VLD). Mais surtout, on pleure pour des moyens supplémentaires.

Certains émettent néanmoins des doutes quant à l’opportunité de renflouer le budget dans l’état actuel des choses, et préconisent une refonte du mode de financement. Car des différences importantes existent entre les situations financières des hôpitaux, laissant penser que certains ont aussi des difficultés d’organisation.

Quant à la mise en réseau, promise pour janvier 2020, qui doit accroître la coopération entre les hôpitaux, attention aux arrière-pensées budgétaires: à court terme, le nouveau système coûtera de l’argent.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 10844589-050

    France: condamné, Mélenchon dénonce un «procès politique»

  2. d-20191015-3WNJFK 2019-10-15 15:16:54

    La voiture cède lentement du terrain: des différences importantes selon les régions

  3. d-20191008-3WJ5PV 2019-10-08 12:36:39

    Climat: le transport maritime pèse autant que toutes les voitures belges

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • PS et N-VA: casa Kafka

    Et donc voilà Paul Magnette qui reprend cet après-midi le chemin du palais royal. Après des mois utilisés par d’autres à « dégager le terrain » – une manière cosmétique d’occuper le vide –, le président du PS a fait le boulot. Il pourrait même ne pas venir les mains vides : il aura à tout le moins essayé un scénario qui aurait sorti le pays de la crise et d’une transition en affaires courantes de moins en moins légitime démocratiquement. Il aurait produit un gouvernement. Ric-rac, mais un gouvernement....

    Lire la suite