Venise: la ville craint une nouvelle forte marée

Venise: la ville craint une nouvelle forte marée
AFP

La célèbre place Saint-Marc a de nouveau été fermée dimanche à Venise, dans la crainte d’une nouvelle montée des eaux après deux marées hautes qui ont dévasté la « Sérénissime » en moins d’une semaine.

« La place Saint- Marc est fermée. Priorité à la sécurité », a tweeté le maire de Venise, Luigi Brugnaro.« Nous ne nous attendions pas à une marée haute aussi exceptionnelle », s’étonnait dimanche Guido Fulgenzi, le patron d’un café sur la célèbre place, déambulant dans sa cuisine inondée et pointant sur le mur la marque laissée par la marée haute historique de mardi.

Après un bref répit samedi, les services météorologiques prévoient une nouvelle « acqua alta » à 1,60 mètre pour dimanche, un niveau toujours dangereux.

Vendredi, la marée haute avait atteint 1,54 mètre et conduit à la fermeture pendant plusieurs heures de l’emblématique place Saint-Marc. Et mardi soir, Venise avait connu sa pire marée haute en 53 ans, à 1,87 m, soit le deuxième record historique derrière celui du 4 novembre 1966 (1,94 m). L’eau a envahi les églises, commerces, musées et hôtels de ce joyau classé au patrimoine mondial par l’Unesco, l’inondant à 80 %.

Un milliard d’euros de dégâts

« Venise est dévastée, il y a pour un milliard (d’euros) de dégâts », a déclaré le maire Luigi Brugnaro. Le ministre italien de la Culture Dario Franceschini, venu vendredi constater sur place les dégâts, estime que les travaux de réparation seront considérables. Plus de 50 églises ont été endommagées, a-t-il noté.

Le maire de Venise a annoncé vendredi l’ouverture d’un compte bancaire pour tous ceux qui, en Italie et à l’étranger, souhaitent contribuer aux réparations. « Venise, endroit unique, est l’héritage de tout le monde. Grâce à votre aide, Venise brillera de nouveau », a-t-il écrit dans un communiqué.

Jeudi soir, le gouvernement du Premier ministre Giuseppe Conte avait approuvé l’instauration de l’état d’urgence à Venise et annoncé le déblocage de 20 millions d’euros « pour les interventions les plus urgentes ».

Venise sous l’acqua alta

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous